Asutic va surveiller internet et les réseaux sociaux

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

L’association sénégalaise des utilisateurs des Tic (Asutic) a annoncé son partenariat avec le projet OONI (Open Observatory of Network Interference) sur l’étude de la censure sur Internet. Cette collaboration a pour objectif de surveiller la connectivité d’Internet à travers le Sénégal tout au long de la période électorale de février 2019.

En effet, l’Asutic pense qu’elle doit faire preuve de vigilance afin de protéger les droits fondamentaux relatifs à la liberté de parole, de réunion et d’association, garantis par la Constitution du Sénégal. D’autant plus qu’ils sont au-dessus de tout. « À l’approche de l’élection présidentielle du 24 février 2019, le droit à la liberté d’expression en ligne et le droit d’accès à une information plurielle et indépendante, piliers de la démocratie, sont menacés par l’article 27 du code des communications électroniques », explique-t-on dans un communiqué de presse. Le document de relever que : « Ces menaces viennent à un moment où il est très important que Internet et les espaces en ligne restent ouverts et accessibles.

Aussi, ASUTIC craint que des perturbations de l’internet et des réseaux sociaux se produisent pendant l’élection présidentielle de février 2019. Par ailleurs, l’association relève, pour le déplorer, que le Sénégal peine depuis quelques années à tenir la réputation de pays démocratique. « L’avènement de la deuxième transition avec un Président démocratiquement élu malgré les tentatives de remise en cause de la démocratie par l’ancien président est la preuve de la disposition du citoyen sénégalais à l’idée d’un gouvernement pour le peuple, par le peuple, et du peuple », souligne-t-on dans le document de presse.

Vous pouvez réagir à cet article