Auchan dément l’udts-Fo : « C’est absolument faux »

news-details
CÉLÉBRATION 1ER MAI

Auchan Sénégal apporte un cinglant démenti suite aux accusations portées par l’Union démocratique des travailleurs du Sénégal-Force ouvrière (UDTS-FO) contre la démarche selon laquelle la multinationale menace de licencier tout employé qui entend célébrer la fête du travail. « C’est absolument faux et erroné », corrige d’emblée Pape Samba Diouf, chargé de la communication d’Auchan, dans un entretien téléphonique avec emedia.sn.

Selon ses dires, Auchan a mis en place « un challenge opérationnel 1er mai. » « Vu que c’est un jour férié, détaille-t-il, nous avons lancé ce challenge en direction des collaborateurs pour leur dire que ’’nous savons que vous ne travaillez pas. Toutefois, nous comptons ouvrir nos 28 magasins. Pour cette ouverture, nous aurons besoin de personnels’’. Donc, le 1er mai, chaque employé a le choix de travailler ou pas. » Ainsi, ceux qui « viennent travailler sont payés ce jour-là, le 1er mai, doublement et cash avant de rentrer. C’est sur la base du volontariat et c’est précisé à tout le monde. »

Hormis le paiement le jour même, ajoute-t-il, « Ils vont bénéficier d’avantages financiers et de bons d’achats de 30 mille F CFA, par exemple. » Aussi, se réjouit-il, « ce challenge depuis qu’il est lancé, on a reçu plus de demandes de travailleurs plus que ce que l’on espérait même. » Briefés, les délégués du personnel, eux-mêmes, participent à l’opération, signale-t-il.

Poursuivant, Diouf renvoie l’accusation : « Ces syndicats, ce n’est pas des travailleurs d’Auchan. Ils parlent au nom d’un groupuscule de personnes qu’ils sont en train de manipuler parce qu’ils veulent des dessous de table et nous ne sommes pas dans ces trucs-là. Nous avons actuellement plus de 1500 employés sénégalais soit 99% de l’effectif, tous déclarés. »
S’agissant du cahier de doléances, il indique qu’Auchan « n’a même pas été saisi par rapport à ça. »

Vous pouvez réagir à cet article