BABACAR GAYE : « WADE, TANOR ET MOI »

news-details
DÉCÈS DE TANOR DIENG

L’ancien porte-parole du Parti démocratique sénégalais (PDS), Babacar Gaye, préparait une publication sur sa page Facebook titrée ’’Grand, la coupe est déjà pleine’’, au moment où il est joint par iRadio, suite au décès d’Ousmane Tanor Dieng, le secrétaire général du Parti socialiste (PS). Babacar Gaye, qui évoque « une disparition tragique », pleure la perte de « son grand-frère ».
Le titre de sa publication renvoie, selon lui, à « l’attachement » de l’homme à l’équipe nationale et au sport de manière générale, qui font, explique-t-il, qu’ « il est obligé de démarrer par cette ouverture car l’homme est connu plus par son appartenance à ce corps d’élite qui a géré cet Etat pendant très longtemps ».

Et, « derrière cette armoire de glace que l’on voit à distance parce que forgée dans les arcanes de l’ENA, de l’Etat, Ousmane Tanor Dieng présentait en dessous l’affabilité et la dignité incarnées mais surtout des sentiments profonds à l’égard de son prochain. Je ne l’ai jamais interpellé ni appelé ni apostrophé encore moins par son nom, son prénom ou l’un de ses quelconques titres qu’il a eus au sein de l’Etat du Sénégal. Je lui disais toujours ’’grand’’. Et lui aussi, il anticipait par les accolades légendaires que nous partagions ’’sama rakk’’. Donc, j’estime aujourd’hui avoir perdu un grand-frère. »


Au delà de nos divergences…

Gaye en veut pour preuve : « Au-delà de nos divergences politiques, son entourage plus proche, Mame Bounama Sall, Aminata Mbengue Ndiaye savent ce que j’ai fait avec Ousmane Tanor Dieng. Je suis obligé aussi de témoigner des relations qu’il avait avec le président Abdoulaye Wade. Je suis élu président du groupe parlementaire, Ousmane Tanor Dieng dirigeait celui des socialistes, nous avons rencontré le président de la République, à l’occasion des cérémonies officielles. En aparté, Ousmane Tanor Dieng, moi-même à côté, le président me dît ’’Babacar, je voudrais que tu saches que tu es mon représentant à l’Assemblée nationale. Abdou Diouf m’a confié Ousmane Tanor Dieng, je n’aimerai pas que tu poses un acte et que tu tiennes un propos qui puisse le contrarier’’. Depuis ce jour, j’ai gardé avec lui une sympathie partagée. A l’Assemblée nationale, nous avons fait un excellent travail. Si aujourd’hui les députés sont dans des conditions meilleures du point de vue de la rémunération, des moyens logistiques, c’est grâce à Ousmane Tanor Dieng et moi. Je ne prenais jamais de décision sans lui demander son avis. Il m’a accompagné et je peux dire qu’en 2002, quand il fallait choisir les véhicules de l’Assemblée nationale, quand je demandais à Ousmane Tanor Dieng ’’entre ces trois véhicules, quel est le meilleur’’. Il a désigné la Pajero GLS, et c’est ce véhicule qu’on a acheté pour les parlementaires. »

« Au-delà de ce que les gens peuvent apercevoir, renchérit-il, Ousmane Tanor Dieng était un homme bien. Il quitte l’espace politique, il ne quitte pas le pays parce qu’il a participé à sa construction. Il ne quitte pas le cœur du Sénégalais parce qu’il a été un héritier de Senghor. Il ne quitte pas le monde du sport, j’aurai bien aimé que le 19 ou le 20 (juillet), quand l’équipe nationale du Sénégal sera là qu’Ousmane fut et qu’il puisse lui comme tout le monde jubiler parce qu’il l’a toujours fait et il a toujours supporté les Lions. C’est dommage. Qu’Allah lui pardonne ses pêchés s’il en a commis et l’accepte dans Son Paradis éternelle. Le (PS) perd un éminent dirigeant, le Sénégal perd un homme d’Etat effacé, courtois, discret, qui a su gérer et avec Abdou Diouf, en opposition avec Abdoulaye Wade, et ensuite soutenu le président Macky Sall avec qui il a partagé pendant au moins huit ans la gestion d’un Etat, cela ne s’efface pas. Quelles que soient les vicissitudes de nos divergences, le Sénégal doit se retrouver autour de l’essentiel, et à chaque fois qu’on perd un des nôtres, à chaque fois qu’on a une victoire comme celle des Lions, le Sénégal sait se retrouver. Autour d’Ousmane Tanor Dieng, je suis convaincu que le Sénégal se retrouvera. »

Vous pouvez réagir à cet article