BACAR DIA PLAIDE POUR LA PROTECTION ET L’INDEMNISATION DU PERSONNEL MÉDICAL

news-details
MATINALE IRADIO

Ils sont au premier rang pour lutter contre la propagation du coronavirus au Sénégal. Depuis l’apparition de la maladie, le 2 mars 2020 au Sénégal, ils ne se reposent pas. Eux, ce sont les médecins qui, avec détermination et abnégation, bataillent ferme pour vaincre le virus. Mais, le constat est que ces mêmes médecins qui tentent de sauver les patients du Covid-19 sont exposés. Selon des informations obtenues par Emedia.sn, ils sont une vingtaine de médecins, pharmaciens, biologistes, aide-soignants ou encore d’étudiants à avoir été contaminés au coronavirus. C’est ce qui a poussé l’ancien ministre Dr Bacar Dia a plaidé pour eux en demandant la protection et l’indemnisation du personnel médical. « Nous avons encore des cas de médecins contaminés. Si ce personnel médical est contaminé dans sa grande majorité, le système de lutte va s’écrouler. Donc, il faut que le président de la République prenne toutes les mesures de protection du personnel médical, de sécurisation du personnel médical mais il faut qu’il soit fortement indemnisé », a déclaré Bacar Dia, invité à la matinale d’Iradio. Qui, dans le même sillage, a également plaidé pour les forces de l’ordre et les journalistes en indiquant que tous ces corps doivent être soutenus.

Par ailleurs, Bacar Dia s’est prononcé sur les cas communautaires qui se prolifèrent. A son avis, ces cas doivent faire réfléchir mais, il pense que la mesure forte qui a été prise est celle de rendre obligatoire le port des masques au Sénégal. « C’est une mesure qui doit être générale. Chaque sénégalais doit avoir son masque. Si chaque sénégalais met son masque en ayant la clair-conscience qu’il est un porteur sain, la dissémination ne se fera pas. Le masque est une forme de confinement à la place du confinement généralisé », explique-t-il. De même, il a réitéré sa demande relative au dépistage massif. « Il faut qu’on y arrive. Il permettra d’identifier tous les porteurs sains et de les isoler », dit-il.

Vous pouvez réagir à cet article