BAMBA KASSÉ LISTE LES ATTENTES DES JOURNALISTES

news-details
DIALOGUE NATIONAL

« Notre pays dispose aujourd’hui d’un Code de la presse à appliquer, d’une maison de la presse à améliorer et d’un fonds d’appui et de développement de la presse à définir les contours. » Telle est la teneur de l’intervention du Secrétaire général du Syndicat des professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS). Bamba Kassé, qui se prononçait à l’occasion de la cérémonie de lancement du dialogue national, ce mardi 28 mai, au Palais de la République, réclame des solutions.

« Après prés d’une décennie d’attente, vous avez pris l’option de transmettre le projet à l’Assemblée nationale. Soyez-en remercié. Depuis lors, les avancées sont timides pour sa mise en œuvre. Mais, nous pouvons espérer que les dernières instructions que vous avez données seront très vite mises en œuvre par les départements du Travail et de la Communication. Il s’agit du projet de décret d’application que vous aviez commandé ici qu’il vous soit présenté le plus rapidement possible. C’était le 1er mai dernier. Et, trois semaines plus tard, ici également, en Conseil des ministres, vous avez vous-mêmes décidé d’inviter votre gouvernement à prendre en charge le fonds d’appui et de développement de la presse. C’était lors du dernier Conseil des ministres. Vous avez demandé à ce que, dans les meilleurs délais, qu’il vous soit présenté les contours de ce fonds, qui est très attendu par le monde de la presse. »

Poursuivant, le journaliste souligne qu’il s’agit « d’instruments juridiques, infrastructurels et financiers, qui sont indispensables pour que le Sénégal puisse se doter d’un environnement propice à l’existence de médias performants au service exclusif des citoyens à qui la Constitution assure le droit de disposer d’une information utile et plurielle. »

Vous pouvez réagir à cet article