image

BAOUTH ÉTRENNE UN POSTE DE SANTÉ D’UN COÛT DE 95 MILLIONS FCFA

image

Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations des zones frontalières, le Puma continue de doter des zones frontalières d’infrastructures et d’équipements sociaux de base afin de les aider à aspirer à un mieux-être. Moussa Sow, son coordonnateur national, était dans les îles du Saloum pour procéder à d’importantes donations.

Ce mardi, Moussa Sow, coordonnateur national du programme d’urgence pour la modernisation des axes et territoires frontaliers (Puma) a procédé à l’inauguration du poste de santé de Baouth dans la commune de Djimda. Ce poste est le premier du genre réalisé dans les îles du Saloum et constitue le début d’une série d’actions en vue du désenclavement et l’amélioration des offres de services dans cette zone frontalière. « La cérémonie qui nous réunit est empreinte d’un cachet particulier car ce poste que nous inaugurons est le premier du genre réalisé dans les îles du Saloum et constitue le début d’une série d’actions en vue du désenclavement et l’amélioration des offres de services dans cette zone frontalière », a indiqué Moussa Sow. Selon lui, la coordination nationale du Puma, conformément aux instructions de l’autorité, travaille à la mise en place d’un projet spécial en faveur des îles en particulier celles du Saloum. Ce projet, dit-il, fera l’objet dans les prochains jours d’un partage avec les acteurs territoriaux concernés pour que tous les besoins des insulaires soient pris en charge aux fins de l’amélioration de leurs conditions de vie.

Le Puma a octroyé également trois vedettes motorisées d’un coût de 60 million
« D’un coût de 95 millions, ce poste de santé entièrement équipé est composé d’un dispensaire, d’une maternité, de logements pour l’infirmier chef de poste et le sage-femme compte non tenu des panneaux solaires. Cette infrastructure va également contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et infanto-juvénile dans cette zone frontalière enclavée où les évacuations sanitaires se font difficilement et constitue une sérieuse préoccupation », a soutenu Moussa Sow.

Par ailleurs, le Puma a octroyé également trois vedettes motorisées d’un coût de 60 millions à Baouth, Niodior et Toubacouta. C’est pour faciliter la mobilité des populations et les évacuations éventuelles. Pour le coordonnateur du Puma, tous ces investissements prouvent que la santé est l’un des axes prioritaires du Puma qui se traduit dans la région de Fatick par la construction de deux autres postes de santé à Baria et à Keur Seny Guèye, la remise de six ambulances médicalisées dont deux récemment remises à Niassène et Baria. Dans le domaine de la pêche, le Puma a créé deux parcs ostréicoles dans les îles. En parallèle, dix cages flottantes piscicoles. L’électrification, la construction d’un château de distribution, d’un poste frontalier, entre autres projets, ont été entièrement réalisés par le Puma pour améliorer les conditions de vie des populations se trouvant dans les îles.

Cheikh Moussa SARR

15 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article