BARTHÉLÉMY DIAS : « CE N’EST PAS SONKO, MAIS PLUTÔT LA DÉMOCRATIE QUI EST VISÉ »

news-details
AFFAIRE OUSMANE SONKO

Barthélémy Dias parle de l’affaire Ousmane Sonko. Le maire de la commune de Mermoz Sacré-Coeur défend le député de Pastef, accusé de viol et de menaces de mort. « A mon ami, à mon frère et allié politique, face à ces vulgaires comploteurs, que la sainte vierge Marie soit ton manteau protecteur, que le prophète Mohamad (Psl) soit à tes côtés tout au long de cette cabale et que Dieu te garde. Amen !!! », écrit Barthhélémy Dias.

Qui ajoute : « Au peuple sénégalais, particulièrement à la jeunesse sénégalaise, ce n’est pas Sonko, Khalifa ou Karim qui sont visés mais plutôt la démocratie, la République et la Nation qu’on cherche à museler et (à) étouffer. Nous avons le devoir et la responsabilité de nous mobiliser pour arrêter ces vermines qui ont décidé de parasiter notre avenir et celui de toute une Nation. A bientôt inchallah… ».

Ousmane Sonko est accusé de viol et menaces de mort par une masseuse. Adji Sarr, une jeune femme de 21 ans, employée au Salon Sweet Beauté. Le député est convoqué demain lundi à 10 heures à la Section de recherches de Colobane. Quant à la propriétaire du salon Sweet Beauté, elle, est placée en garde à vue pour des faits d’incitation à la débauche et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs.

Vous pouvez réagir à cet article