BASSIROU SAMBA NIASSE DÉCLINE LA POLITIQUE DE L’ÉTAT CONTRE L’ÉVASION FISCALE

news-details
JURY DU DIMANCHE

C’est devenu courant de voir de gros investisseurs trouver des astuces pour se dérober de la fiscalité. Invité de l’émission le Jury Du Dimanche (JDD), ce dimanche, sur Iradio et iTV, le directeur général des Impôts et des Domaines (DGID), Bassirou Samba Niasse parle des mécanismes dont dispose le Sénégal pour faire face à ce phénomène. C’est ce qui explique son adhésion au BEPS (Erosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices).

Ce cadre inclusif de l’OCDE rassemble plus de 125 pays et juridictions qui travaillent en collaboration contre l’invasion fiscale. Autre mesure, adoptée par l’Etat du Sénégal, est la convention de la non double imposition. Cette convention signée, par exemple, avec la Turquie permet d’attirer des investisseurs. « En réalité, nous sommes un territoire de demain. Nous avons besoin de rattrapage infrastructurel, nous avons des ressources naturelles. Donc, les multinationales peuvent venir, soit pour répondre à notre demande soit pour prendre notre offre en ce qui concerne nos ressources minières », a expliqué M. Niasse.

Sans donner de chiffres, le Dg de la DGID renseigne que l’Union africaine et la Banque mondiale ont estimé les pertes fiscales sur le territoire africain. « Les multinationales ont des stratégies d’optimisation fiscale. (...) Elles peuvent venir travailler et utiliser des méthodes pour que fiscalement une partie de leurs revenus ne soit pas perçu », indique le Directeur général de la DGID.

Vous pouvez réagir à cet article