BATTUE À MORT PAR SON MARI, AMINATA KA N’ÉTAIT PAS ENCEINTE SELON LES RÉSULTATS DE L’AUTOPSIE

news-details
MALIKA

Les résultats de l’autopsie réalisée, par le médecin-légiste, Chérif Mouhamed M. Dial, et son collègue Déguenanvo, à Hôpital général Professeur Idrissa Pouye, (ex-HOGGY), sur le corps d’Aminata KA, 22 ans, battue à mort par son époux à Malika, ont livré leur verdict.

Les termes du certificat de genre de mort révèlent que la jeune femme née le 24 avril 1997 « est décédée suite à un arrêt cardio-respiratoire lié à une lésion traumatique de la moelle épinière lors d’une luxation cervicale haute, à un coup violent par objet contondant sur la région (de) l’arcade sourcilière gauche », lit-on dans le document.

En outre, ces conclusions révèlent que la défunte n’était pas en état de grossesse, contrairement aux allégations de son mari. Ce dernier, face aux enquêteurs, avait soutenu que sa défunte femme lui aurait appris qu’elle était tombée enceinte et qu’elle avait même fait l’échographie.

LE PRÉSUMÉ MEURTRIER AVAIT OUBLIÉ SON CORNET DE "YAMBA"

Selon nos confrères du journal Les Echos, Mamadou Thiam, né en 1995, le mari en question, avait également évoqué que sa défunte femme avait d’ailleurs remis les résultats de l’échographie à une sage-femme qu’il dit ne pas connaitre. Il sera déféré devant le parquet, lundi prochain.

D’après le récit de la source, le présumé meurtrier, en proie à la panique après lui avoir asséné des coups, avait abandonné le corps de la jeune dame au sol, avant de tenter de fuir, enfourchant sa moto. Il a ensuite rebroussé chemin après s’être rendu compte qu’il avait oublié son argent et... son cornet de chanvre indien (Yamba). « Il est revenu après dans la maison pour récupérer ses affaires », a révélé une amie de la défunte. C’est en ce moment qu’il sera bloqué par un homme avant l’arrivée de la police sur les lieux.

Vous pouvez réagir à cet article