image

BAYE CISS CONTESTE ET DÉNONCE

image

La presse a écrit ces derniers jours que Ibrahima Niass Ciss, plus connu sous le nom de Baye Ciss, a vu ses trois voitures être saisies chez lui à Yoff ainsi que d’autres biens mobiliers à la société Excellence Hôtels et Ressorts. Il aurait été condamné pour les délits d’escroquerie et d’abus de confiance consécutive à une plainte de la société Great Neck Computer. Yahya Diouf, le propriétaire de l’entreprise qui lui a vendu des ordinateurs pour un montant de 78 millions FCfa qu’il n’a pas payé.

C’est sur ces entrefaites que l’homme d’affaires a fait face à la presse, ce matin, pour dire qu’il s’agit tout simplement d’un acharnement et une tentative de le nuire. Ses avocats ont nié les faits qui lui sont reprochés avant de brandir une attestation de non-lieu délivrée par le juge d’instruction. « Ces faits sont totalement faux. La preuve ? Notre client a été blanchi par le juge d’instruction qui a délivré une ordonnance de non-lieu », a dit Oumar Diouf, avocat de Baye Ciss.

Son confrère Me Barry a abondé dans le même sens avant de demander aux auteurs ou commanditaires des articles de presse de fournir les preuves qui attestent que Baye Ciss a été condamné par la Cour d’appel pour escroquerie et abus de confiance.

Prenant la parole à la suite de ses avocats, Baye Ciss, a invité ses détracteurs sur le terrain des idées. « Le président Macky Sall va publier dans les prochains jours sa liste pour les élections locales. Ils ont donc choisi ce moment pour m’attaquer afin d’influencer le président sur son choix. Parce que vous n’êtes pas sans savoir que je fais beaucoup de choses pour les kaolackois.

Cette affaire remonte à plus de 22 ans et les auteurs de ses articles de presse ont bien choisi le moment pour publier ces fausses informations. Ils veulent jeter le discrédit sur ma personne, mais ça ne passera pas », a-t-il dit. Toutefois, Baye Ciss a soutenu qu’il ne laisserait plus personne ternir son image. « Je ne vais attaquer personne, mais si quelqu’un tente de jeter le discrédit sur ma personne je n’hésiterai pas à l’attraire devant la justice pour qu’elle apporte la preuve de ses allégations », a-t-il averti.

Cheikh Moussa SARR

26 octobre 2021