image

BBY RÉCOLTE PRÈS DE 5.000 PARRAINS ET FUSTIGE LA DÉMARCHE DE L’OPPOSITION

image

La coalition Benno Bokk Yaakar des Sicap veut, pour la stabilité du Sénégal, une législature animée par un sens profond des responsabilités, par de la mesure. « Nous voulons aussi une Assemblée qui comprend la vision de celui qui, depuis 2012, hisse le Sénégal à des sommets et qui, sans aucun doute, trace la voie de l’émergence », a dit la coordonnatrice, Zahra Iyane Thiam. S’exprimant lors d’une assemblée générale organisée par ladite coalition à la Sicap, elle a informé qu’ils ont récoltés près de 5000 parrains dans leur commune. « L’heure n’est pas au repos, mais au redoublement d’effort.

Ainsi, j’appelle tous les responsables politiques, militants et sympathisant de la SICAP LIBERTÉ à travailler comme un seul homme pour qu’au soir du 31 juillet 2022, la grande coalition présidentielle soit majoritaire à l’Assemblée Nationale », a dit Zahra Iyane Thiam selon qui, la Coalition BBY des Sicap Liberté usera de toutes les stratégies saines, pour remporter ces élections législatives.

« Nous le devons à notre leader, le président de la République, son Excellence Monsieur Macky Sall. Nous savons que la victoire de l’opposition dans notre commune, à l’occasion des élections territoriales du 23 janvier 2022, est un épiphénomène. Nous maintiendrons en les renforçant, les dynamiques rassembleuses et unitaires remarquables des élections locales sus-citées », a-t-elle déclaré.

Le ministre de la Microfinance et de l’Économie sociale et solidaire n’a pas manqué de rappeler les réalisations du chef de l’État, Macky Sall. « Après 10 années au pouvoir, la coalition Benno Bokk Yaakaar a démontré son efficacité dans la réalisation des programmes et projets du PSE. Dans tous les domaines sans exception, le Sénégal a fait un bond qualitatif. Malgré les effets de la pandémie, l’État avec discipline a su tenir les objectifs de développement vers l’émergence. Le département de Dakar, grâce aux investissements consentis est en train d’opérer une transformation inédite », a-t-elle soutenu.

Selon elle toujours, n’eut été le sens élevé des responsabilités de notre Assemblée Nationale à un moment inédit de notre histoire, l’État du Sénégal n’aurait jamais pu faire face aux effets de la pandémie. Malheureusement, indique-t-elle, force est de constater depuis quelques années, la montée en puissance d’un populisme nauséabond, dénué de projet de société.

« Ceux d’entre eux qui ont investi l’Assemblée Nationale ont fini de briller par leur absentéisme quand ils ne transforment pas l’hémicycle en ring de boxe. À ce jour, sur les questions cruciales de la santé, de l’éducation ou de la gestion de nos ressources entre autres, il n’y a aucune réflexion de substance venant des opposants les plus radicaux. En plus de la dénégation systématique des réformes positives, l’opposition mortifère recoure à la manipulation pour masquer ses carences. La dernière tentative d’induire l’opinion en erreur s’est dégonflée. Après avoir collaboré en commission sur la dernière modification du code électoral, certains députés de l’opposition sont sortis pour dénoncer la loi qu’ils ont eux-mêmes validé. Ce n’était sans compter avec la communication limpide des députés attachés à la sacralité de leurs tâches », a martelé Zahra Iyane Thiam.

Pour finir, elle a dit qu’à peine élus maires, YAW n’a pas perdu de temps à démontrer qu’ils n’aspiraient à diriger que leurs militants et sympathisants. En choisissant d’ériger une association des maires de l’opposition, soutenue par un ancien maire de Dakar et un supposé commis de l’administration ceux qui se proclament première force de l’opposition foulent au pied les principes fondamentaux de la gestion de la cité.

Cheikh Moussa SARR

27 avril 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article