BERNARD CASIMIR CISSE : « Il n’y a qu’un seul fichier mais qui dispose de deux compartiments »

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

Le directeur de la formation et de la communication à la Direction générale des élections (DGE), Bernard Casimir Cissé, assure qu’il n’existe qu’un seul fichier pour la prochaine présidentielle, lequel, concède-t-il, dispose toutefois de deux compartiments, dont celui régissant les électeurs de la diaspora.

« Ceux qui soulèvent la question comme quoi il y aurait 2 à trois fichiers ignorent, peut-être de bonne foi, qu’il n’y a qu’un seul fichier mais qui dispose de 2 compartiments », a-t-il dit à l’ouverture de la première session des "mardis de Brottier 2019".

Un des compartiments de ce fichier « régit les électeurs établis au Sénégal et un autre ceux répartis dans 50 pays au niveau de la diaspora. Mais, il n’y a qu’un seul fichier pour l’organisation de l’élection présidentielle » prévue le 24 février prochain, a ajouté Bernard Casimir Cissé au cours de cette rencontre qui se veut un espace de dialogue et d’échange, à l’initiative de l’association Présence chrétienne et de la radio "Espérance FM".

La première session des "mardis de Brottier 2019", portant sur le thème "Dialogue, Transparence et Paix", a enregistré la participation de représentants du ministère de l’intérieur, du Conseil national de régulation des médias (CNRA) et des experts électoraux.

L’exposé du directeur de la formation et de la communication à la Direction générale des élections (DGE) portait sur le fichier électoral, les acteurs du processus électoral, le compte à rebours, qui est d’au moins 35 jours avant le scrutin, la carte électorale et les cartes d’électeur.

Selon Bernard Casimir Cissé, la carte électorale sera publiée « au plus tard le 25 janvier », soit vendredi, après quoi le ministère de l’Intérieur « va mettre le fichier, dans ses versions papier et électronique, à la disposition de tous les acteurs au plus tard le 8 février » prochain.

« C’est très légitime pour les acteurs de réclamer le fichier. Mais aux yeux de la loi L11 du code électoral, le ministère de l’intérieur ne peut publier le fichier que 15 jours avant le scrutin », a renseigné Bernard Casimir Cissé.

Le président de l’association Présence chrétienne, Auguste Charles Turpin, revenant sur l’initiative de cette édition des « mardis de Brottier 2019 », souligne que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’appel à la paix et à la concorde de l’Eglise « pour une préservation de la paix sociale avant, pendant et après le scrutin du 24 février 2019 ».

Vous pouvez réagir à cet article