"BERNDÉS" : LE BUSINESS FLORISSANT DES TRAITEURS

news-details
Magal de Touba

Des traiteurs pour gérer les ‘’Berndés’’. C’est la nouvelle tendance à Touba. De nombreuses personnalités de la ville sainte préfèrent louer les services de ces professionnels de la gastronomie pour la restauration de leurs invités lors du Grand Magal. « C’est parce que nous sommes des professionnels », se vante Thiate. Ce traiteur, venu de Dakar, a été embauché, pour les besoins de l’évènement, par un grand commerçant résident à Touba qui a reçu plusieurs invités chez lui lors du 18 Safar. « Avec l’avancée de la gastronomie, il y a plusieurs variétés que nous allons proposer à nos clients. Aujourd’hui, nous sommes dans un monde avancé où tout est professionnel. Même la gastronomie. C’est pourquoi, les personnalités préfèrent nos plats », souligne-t-il ajouté.

Des commandes pour 200 personnes

Tel un cuisinier, le traiteur est capable de créer toutes sortes de menus. Sa particularité consiste à les préparer à l’avance pour ses clients. Il passe lui-même la commande à ses fournisseurs : des ingrédients dont il a besoin pour faire ses plats tout en gérant ses stocks. Dans une certaine mesure, les traiteurs préparent sur place le menu recommandé. « Tous les condiments que l’on pouvait acheter à Dakar existent à Touba, raconte-t-il. C’est pourquoi, j’ai attendu de venir jusqu’ici pour les acheter. Cela me fait moins de peine ». Thiate avoue avoir déployé au moins quatre équipes pour les besoins du Magal.

Alors est-ce un business rentable ? Thiate répond par l’affirmative. C’est d’ailleurs ce qui l’a permis d’avoir des employés sous ses ordres. « Parfois, on peut se retrouver avec un client qui nous fait une commande pour 100 ou 200 personnes, observe-t-il. Si chaque personne est facturée 10 mille ou 12 mille, ça dépend du plat commandé, on s’en sort pas mal ».

Vous pouvez réagir à cet article