BIRAHIM SECK DEMANDE À SEYNABOU NDIAYE DIAKHATÉ LA PUBLICATION DE SES RAPPORTS

news-details
RÉÉLUE À L’OFNAC

Seynabou Ndiaye Diakhaté a été reconduite à la tête de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC) pour un mandat de 3 ans. Un mandat renouvelé au moment où elle est attendue sur beaucoup de dossiers.

Le coordonnateur général du Forum civil invite, à cet effet, la présidente de l’OFNAC à travailler davantage sur les dossiers sur lesquels elle est attendue. Mieux, Birahim Seck demande à Seynabou Ndiaye Diakhaté la publication, de manière effective, de ses rapports et à réformer l’institution. « Je pense qu’aujourd’hui, il y a un besoin de réformer l’institution pour qu’il ait plus de poids face aux exigences et aux besoins du moment. Nous attendons que l’Ofnac ait une bonne stratégie de coordination pour l’adoption de la loi sur l’accès à l’information et qu’il publie de façon effective ses rapports », a soutenu Birahim Seck. Avant d’ajouter : « durant le premier mandat de Seynabou Ndiaye Diakhaté, nous avons constaté une absence de stratégie et d’influence allant dans le sens de porter des réformes conséquentes en matière de lutte contre la corruption. Nous avons constaté véritablement que le mandat a été un mandat assez attentiste qui n’était pas dans le sens d’influencer pour apporter des réponses attendues des sénégalais en matière de lutte contre la corruption », a déclaré Birahim Seck, qui constate tout de même, depuis quelque temps, des efforts.

A l’en croire, il y a des initiatives qui sont portées par l’OFNAC allant dans le sens de vouloir réformer la loi sur la déclaration de patrimoine qui est une attente du Forum civil y compris une influence pour réformer la législation en matière de lutte contre la corruption.

Vous pouvez réagir à cet article