BIRAHIM TOURÉ : « NOUS SOMMES CHOQUÉS »

news-details
SUSPENSION DE LA SEN TV

Les locaux de la SENTV sont quasi déserts au lendemain de la suspension des programmes de la chaîne de télévision du groupe D Média par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA). Les rares travailleurs qui ont effectué le déplacement ce mercredi, 1er janvier, se disent choqués. L’un d’eux, le rédacteur en chef, Birahim Touré rappelle que « les employés de SEN TV, à savoir les cadreurs, les techniciens de l’audiovisuel sont au chômage technique pour sept jours juste après cette décision du CNRA de suspendre les programmes et la diffusion de SEN TV sur la TNT et Canal hertzien. » Même si signale-t-il, la chaîne « continue à (émettre) sur le bouquet Canal+. » Maintenant, s’inquiète le journaliste, « il reste à savoir si la situation ne va pas changer sous peu. »

Juste après l’adresse à la nation du chef de l’Etat, le choix de la chaîne, ajoute-t-il, par ailleurs, interrogé par iRadio, était « qu’on puisse avoir quelqu’un sur notre plateau pour décrypter le message du chef de l’Etat. De manière générale, d’autres ont pris une autre option. On a voulu acheter notre temps d’antenne juste après le discours mais nous, on n’était pas dans cette logique-là. C’est de manière souveraine que la rédaction a décidé de prendre quelqu’un (Ousmane Sonko, ndlr). L’impact, c’est pour la démocratie et pour la liberté d’expression. »

« On espère que cela ne se reproduira pas seulement pour nous mais également pour les autres médias », souligne-t-il.

Une délégation du SYNPICS, qui a pris son bâton de pèlerin, va rencontrer Babacar Diagne, le président du CNRA pour un règlement à l’amiable de l’affaire.

Le CNRA a motivé sa décision par les articles 26 de la loi n°2006-04 du 04 janvier 2006 portant création du CNRA et de l’article 210 de la loi n°2017-27 du 13 juillet 2017 portant code de la Presse interdisant la publicité et la promotion des produits de dépigmentation dans les programmes de télévision. Mais le groupe D Média, producteur de la SEN Tv, a sorti un communiqué ce même jour pour « mettre fin à toute diffusion de publicité des produits cosmétiques de dépigmentation sur ses supports audiovisuels à savoir SEN TV et Zik Fm ».

Vous pouvez réagir à cet article