BIRAME SOULÈYE DIOP BRISE LE SILENCE ET ANNONCE ÊTRE À DISPOSITION DE LA DIC

news-details
PASTEF

Birame Soulèye Diop brise le silence. L’administrateur du parti Pastef se prononce sur le placement en garde à vue de son épouse, Patricia Mariame Ngandoul accusée d’atteinte à la sûreté de l’Etat, menaces de mort et diffusion de fausses nouvelles.

Dans sa note, Birame Soulèye Diop qualifie de rumeurs les informations selon lesquelles il était activement recherché par les éléments enquêteurs de la section de recherches. Il dit n’avoir jamais pris la tangente. « Je suis totalement à la disposition de la DIC pour répondre à une convocation en patriote prêt pour la manifestation de la vérité, mais seulement la vérité et pas la force aveugle de l’oppression ou de la pensée imposée. Ne disparaissent ou ne fuient que les coupables. J’informe tout le monde que je suis chez moi. J’ai une adresse précise. En attendant, j’attends ma convocation, serein et déterminé, chez moi », informe-t-il.

Poursuivant, il a pris la défense de son épouse. « Elle ne sait rien de la politique. Elle qui ne connaît même pas le nom de l’ancien Premier Ministre. Elle répondait que c’était Ousmane Masseck Ndiaye (que Dieu ait pitié de son âme) alors que celui-là nous avait déjà quitté. C’est moi qui fais de la politique, qui m’oppose au régime en place comme tous les patriotes. Mais je n’ai jamais insulté et je n’insulterai jamais car j’ai, modestement, suffisamment d’arguments pour imposer mes opinions avec courtoisie et politesse et les taire quand je suis convaincu », a expliqué le coordonnateur du Pastef.

Une plainte contre ses accusateurs

A son avis, les accusations portées contre son épouse ne sont fondées sur rien. Il a laissé entendre que les menaces et insultes qu’on veuille imputer à cette dernière proviendraient du camp de leurs adversaires. Et, rassure-t-il, la vérité éclatera.

« Comme celui qui accuse des jeunes de PASTEF d’avoir incendié son salon, tôt ou tard, si les services d’ordres terminent leur enquête, celui qui a insulté sera dans leur camp comme d’ailleurs les faux profils créés sur Facebook avec des photos de Ousmane Sonko pour insulter ».

Par ailleurs, Birame Soulèye Diop révèle qu’il a demandé à ses avocats de déposer une plainte contre les accusateurs de son épouse. « Nos problèmes familiaux ne regardent absolument personne », précise-t-il.

Il a demandé à ses frères de partis de préparer leurs familles car elles seront inquiètes. « Protéger le PROJET et son porte étendard Ousmane SONKO. Battez-vous en démocrates respectueux des lois mais en rangs serrés comme un mur fortifié. Prêtez attention à ceux qui vous infiltrent. Macky va encore en arrêter mais ne parlez jamais en l’absence de vos avocats. Relisez les PV avant de les signer. Même une virgule mal placée changera votre propos », recommande-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article