image

BIRAME WALTAKO NDIAYE SE LANCE AVEC LE MPEC

image

Le Mouvement Populaire d’Émancipation Citoyenne (Mpec), porté sur les fonts baptismaux, à l’initiative du journaliste-chroniqueur basé au Canada et auteur du livre "L’Afrique est saturée de sens’’, Birame Waltako Ndiaye, se veut « un espace qui promeut la liberté et le discernement dans l’appréciation des conduites citoyennes. »

« Y en a marre des idées préconçues et des affinités de castes politiciens. Le Mouvement Populaire d’Émancipation Citoyenne (MPEC) se démarque des querelles de chapelles pour mettre en avant des études, bilans et offres de sortie de crise. Contre le troisième mandat et opposé au populisme triomphant, le MPEC est destiné à promouvoir une lecture lucide, nationaliste et documentée des enjeux de gouvernance et de progrès social », lit-on dans un communiqué. Lequel, affichant ses ambitions, pour la prochaine élection, précise : « pour la présidentielle de 2024, le Mouvement Populaire d’Émancipation Citoyenne, pacifiste et proactif, se fixe pour objectif de s’insurger contre la fatalité de la bipolarisation abrutissante du système politique sénégalais. Il n’est pas question de céder au choix binaire entre le statu quo et le chaos. Le paysage actuel nous impose abusivement d’aimer ou de haïr par procuration. Niet, comme disent les cubains. C’en est assez. Une autre voie est possible. Elle s’impose. »

Birame Waltako Ndiaye ajoute que le Mpec a été mis sur pied « dans le but de faire face aux camps des intolérants, des cyniques, des pouvoiristes et des opportunistes, néo politiciens. La fin ne peut justifier les moyens. Entre la soûlerie des tennismans du pouvoir et le somnifère des vœux pieux de rupture des enchanteurs, il y a le sens des équilibres et de la tempérance. C’est en cela que le Mouvement Populaire d’Émancipation Citoyenne se lance en toute connaissance de cause. La promotion intelligente des principes de laïcité, d’égalité, de bonne gouvernance et de justice sociale constitue son moteur et sa raison d’être. »

« Pour éviter les biais de complicité affective », le mouvement lance « un appel à candidatures pour les positions de leaders régionaux ou départementaux (à l’échelle des 14 régions et 46 départements du Sénégal) », souligne le document.

Dié BA

24 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article