image

BONNE NOUVELLE POUR GÉNÉRATION FOOT ET JARAAF

image

La Fédération sénégalaise de football (Fsf), après avoir empoché près d’un milliard F CFA, en guise de préparation, attend de recevoir 7 milliards F CFA de la Fifa, suite à l’élimination des Lions du Sénégal, en huitièmes de finale de la Coupe du monde Qatar 2022. Une partie de ces subventions post-Coupe du monde estimée servira à épurer les primes dues aux clubs champions du Sénégal pour la période 2016-2019.

Le foot local bénéficie des retombées financières du Mondial
Une annonce faite par le président de la Fsf, Me Augustin Senghor, à l’issue de la réunion du Comité exécutif de la Fsf dit Comex, hier jeudi. « La Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp) ne pouvant pas payer, la Fsf a décidé de se substituer à elle. C’est un de nos démembrements, la fédération se sent obligée de l’accompagner jusqu’à ce qu’il puisse voler de ses propres ailes », a-t-il précisé, ajoutant que « les règlements se feront dès que possible pour apurer » les montants dus.

Il s’est empressé, toutefois, d’ajouter, que pour la période 2019 à nos jours, « la Lsfp devra s’acquitter de ses engagements au fur et à mesure vis-à-vis des clubs. »

Pour la période 2016-2019, Génération Foot et Jaraaf font partie des clubs concernés. Au moment où, champions du Sénégal de Ligue 1, entre 2020 et 2022, Teungueth Fc et Casa Sports devront patienter avant de percevoir leur argent.

À l’issue de la réunion, Me Augustin Senghor a aussi annoncé la reprise de la Coupe de la ligue, rassemblant uniquement les clubs professionnels et se joue en matchs à élimination directe sur un format similaire aux coupes nationales classiques. Une équipe chargée d’étudier la possibilité d’augmenter le nombre d’équipe dans toutes les divisions a été mise en place.

Si le Sénégal a reçu globalement 8 milliards F CFA, les dépenses de sa participation à la Coupe du monde sont évaluées à 995 millions F CFA. Un bonus de 400 millions F CFA sera versé aux joueurs. Une part sera réservée aux sélections qui iront en compétition en 2023.

Le rapport du sélectionneur Aliou Cissé est attendu. « Nous devons hisser nos exigences dans tous les domaines. Et nous avons remarqué qu’il y’a beaucoup de choses à faire sur le plan médical », a reconnu d’ores et déjà Me Augustin Senghor.

Dié BA

23 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article