« BOUBACAR SÈYE NE DEVRAIT PAS ÊTRE POURSUIVI... »

news-details
ME MOUSSA SARR

Boubacar Sèye ne doit pas payer des pots qu’il n’a pas cassés. Autrement dit, il ne devrait pas être arrêté.

C’est au moins l’avis de Me Moussa Sarr, avocat au barreau de Dakar qui donné son interprétation sur l’article qui a été visé par le doyen des juges pour inculper le président de Horizon Sans Frontière, placé sous mandat de dépôt pour diffusion de fausses nouvelles.

« Mon interprétation de l’article 255 du Code pénal consiste à dire de manière claire que ce qui est incriminé c’est le fait de diffuser, de publier, de reproduire et de divulguer. C’est l’auteur de la diffusion qui devrait être poursuivi.
Boubacar Sèye est l’auteur des propos. Il n’a pas diffusé. Il ne doit pas être poursuivi sur la base de l’article 255 du Code pénal », a expliqué Me Moussa Sarr.

Qui indique dans le cas de l’espèce personne ne devrait être poursuivi d’autant plus que c’est une entrave à la liberté d’expression.

Vous pouvez réagir à cet article