VIDEO - BOUGANE GUÈYE DANI S’ENGAGE "POUR UN NOUVEAU DÉPART"

news-details
DISCOURS DE NOUVEL AN

Le président du mouvement « Gueume Sa Boop » et non moins président directeur général du groupe de presse D-Média, Bougane Gueye Dani a adressé, ce dimanche, un message aux Sénégalais pour leur présenter ses vœux de fin d’année mais également pour dévoiler son nouveau départ en 2019. D’emblée, il a révélé avoir parcouru 90 mille kilomètres et visité 2150 villages et, ce qu’il a constaté n’est pas du tout satisfaisant.

« On a constaté la pauvreté, l’inaccessibilité de certains village, le manque d’eau, le problème d’électricité. Les 2150 localités visitées ont conforté ce que j’appréhendais déjà : ’’Le Sénégal de tous, n’est pas le Sénégal pour tous’’ », a-t-il déclaré. Il rappelle que le Sénégal va choisir son cinquième président en février 2019. Lequel doit, à son avis, apporter des solutions adéquates aux problèmes brulants de l’heure. « Luttons contre la corruption dans notre administration politisée et souvent désertée au profit d’activités politiques. Combattons la fuite et le blanchiment des capitaux », a prôné Bougane Gueye Dani.

Pour un nouveau départ, indique-t-il, nous devons nous passer de l’aide internationale à l’horizon 2024. Et pour y arriver, il nous faut, explique-t-il, une maitrise de la chaine de valeurs à travers une synergie agro-industrielle articulée autour de l’agriculture vivrière, d’une industrie légère, manufacturière et d’une déconcentration des entreprises à l’intérieur du pays. « Il faut un politique d’allègement fiscal, graduel. Pour un nouveau départ, notre objectif est d’implanter une industrie dans chaque commune du Sénégal. Un nouveau départ pour le Sénégal passera nécessairement par la réhabilitation du chemin de fer et sa démultiplication jusqu’à Matam et Ziguinchor », a soutenu le leader du mouvement « Gueum Sa Boop » selon qui un pays sans chemin de fer ne peut pas développer.

« Cette solution, promet-il, corrigera les disparités économiques entre les localités du pays et accélèrera notre développent ». Mieux, il estime que « pour un nouveau départ, le relèvement de la carte sanitaire est un impératif. Nos enseignants méritent plus de respect. Nos forces de l’ordre doivent être mises dans de bonnes conditions afin qu’ils soient à l’abri de la corruption .Pour un nouveau départ les sénégalais doivent être autonomes et vivre dans la dignité et dans la décence. »

Le message de Bougane Guèye Dani en vidéo

Vous pouvez réagir à cet article