BOUNAMA DIÈYE DÉMENT LE RISQUE DE FAMINE AU SÉNÉGAL

news-details
SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Le Sénégal ne risque pas une insécurité alimentaire. La précision est faite par le coordonnateur de la plateforme changement climatique en agriculture et sécurité alimentaire. Bounama Dièye monte au créneau suite aux prévisions qui ressortent d’une étude réalisée par le groupe Economist intelligence unit, selon lesquelles 375 700 Sénégalais risquent la famine entre juin et août 2019.

Rassurant, l’expert en question indique que « le Sénégal est à l’abri d’une insécurité alimentaire ». Dans la mesure où il dit n’avoir pas eu connaissance de cette étude : « En me basant sur les rapports produits par le ministère de l’Agriculture, nous savons pertinemment qu’il y a certains qui en parlent. Mais de façon factuelle, nous pouvons dire qu’au niveau du Sénégal, on a mis en place des structures chargées de cette question, je veux parler du Secrétariat exécutif pour la sécurité alimentaire. Il y a également un commissariat qui (y) travaille. »

Selon lui, « dire aujourd’hui qu’il y a 375 700 personnes affectées par la faim, c’est vraiment alarmiste. » Aussi, se félicite-t-il : « Les résultats de la campagne agricole avec ses records dans beaucoup de zones, nous permettraient véritablement d’apporter des solutions de rattrapage parce que les résultats sont là et puis, on a de bons rendements et de bonnes productions. »

Toutefois, souligne Bounama Dieye, « le problème peut être vu sous un autre angle. On ne prend pas cette question à la légère pour dire que si le problème est avéré, on trouvera des solutions adaptées. »

Vous pouvez réagir à cet article