BRAQUAGE DE L’AGENCE WAFA - LE MILITAIRE ENCOURT 2 ANS DONT 6 MOIS FERME

news-details
JUSTICE

Ils ont été deux à avoir braqué, le 27 mars dernier, en plein jour, l’une des agences de Wafa Banque sise à Nord. Mais, ce vendredi, seul l’un des militaires en l’occurrence A. Dia a été attrait à la barre du tribunal militaire de Dakar, qui se tient tous les derniers vendredis du mois, pour vol armé. Des accusations que le prévenu a, devant le prétoire, battues en brèche en soutenant qu’il n’avait jamais participé à un braquage. Expliquant sa présence sur les lieux au moment des faits, il rappelle que ce jour-là, il avait des problèmes familiaux qui avaient fini de le perturber.

Sur ces entrefaites, il dit qu’il avait décidé d’aller voir sa tante pour en discuter avec elle mais malheureusement son déplacement a été vain puisqu’il n’a pas trouvé celle-ci dans la maison. « Je suis entré dans l’agence pour faire un envoi. Au moment de remettre le montant à envoyer à la caissière, c’était 150 mille francs CFA, cette dernière a vu l’arme que je détenais et a commencé à crier au voleur. Elle a déployé ses cordes vocales pour ameuter le quartier. Paniqué, j’ai voulu prendre mes jambes à mon cou pour sauver ma peau », a-t-il expliqué.

Poursuivant, toujours pour se dédouaner, il a nié l’accusation selon laquelle, il a volé le pistolet. « Je n’ai pas volé l’arme mais je l’ai empruntée », dit-il pour se tirer d’affaires. Le défenseur militaire, le commandant Mamadou Birane Wane, tout comme les autres avocats constitués dans cette affaire ont plaidé l’application bienveillante de la loi. Car selon eux, le prévenu n’avait pas l’intention de faire du mal. L’affaire est mise en délibéré pour jugement qui sera rendu le 24 décembre prochain.

Vous pouvez réagir à cet article