BURUNDI : L’INTERNATIONAL PAPY FATY EST MORT EN PLEIN MATCH

news-details
FOOTBALL

Triste nouvelle pour le Burundi à quelques mois de la CAN. L’international Papy Faty est mort, à l’âge de 28 ans, après s’être effondré lors d’un match ce jeudi.

Papy Faty, âgé de 28 ans, international burundais, s’est écroulé sur le terrain ce jeudi lors d’une rencontre entre son club de Malanti Chiefs FC et Green Mamba, en Eswatini (ex-Swaziland). Le joueur est décédé plus tard dans la soirée, à l’hôpital.

Une tragédie pour le Burundi, qui s’apprête à disputer la première phase finale de la CAN de son histoire en juin prochain. Papy Faty, 28 matchs internationaux pour 3 buts avec le Burundi, espérait faire partie du voyage, malgré plusieurs années d’absence en sélection. Mais il était revenu en mars dernier, entré en jeu face au Gabon.

Le rêve de jouer la CAN 2019

Papy Faty souffrait de problèmes cardiaques détectés il y a plusieurs années. Il aurait néanmoins refusé, il y a deux mois, de se faire opérer, dans l’espoir d’être parmi les 23 joueurs convoqués pour la CAN 2019. Les médecins lui avaient conseillé d’arrêter le sport de haut-niveau et l’avaient prévenu des risques, notamment d’une mort prématurée. Le Burundais avait déclaré à KickOff que "ses problèmes au cœur étaient derrière lui".

Jeudi, il n’a pas pu être réanimé après s’être effondré sur le terrain à la 15e minute de jeu. La veille, une interview de lui était parue dans le journal sud-africain Soccer Laduma. Faisant un parallèle avec les cas de Marc-Vivien Foé (décédé en match en 2003) et Fabrice Muamba (sauvé après un grave malaise cardiaque en 2012), elle était titrée : "Le docteur a dit que je pourrais mourir". Et Papy Faty expliquait comment il défiait le verdict médical.

Vous pouvez réagir à cet article