Barrages Coupe CAF : Le Jaraaf déjoue le premier piège marocain

news-details
FOOTBALL

Le Jaraaf de Dakar a remporté, ce lundi 14 janvier 2019, son match aller des barrages de la Coupe CAF, devant la Renaissance Sportive de Berkane (Maroc) sur le score de 2-0. Les "Vert-et-Blanc" réussissent leur entrée, avant la manche retour, prévue samedi prochain au Maroc.

Initialement prévu le samedi dernier, le match Jaraaf contre la RS Berkane a été finalement disputé ce lundi au stade Léopold Sédar Senghor, subissant ainsi les désagrément de l’organisation du combat de lutte entre Modou Lô et Balla Gaye 2. Sur la pelouse qui venait d’accueillir, la vieille, cette affiche alléchante, le Jaraaf n’a pas tardé à trouver ses marques. Six minutes après le coup d’envoi, le club dakarois ouvre le score, sur une belle action, avec Assane Mbodji, à la finition, qui permet au Jaraaf de diriger les débats.

Les hommes du coach Malick Daff vont dominer la partie durant les vingt premières minutes, avant que les Marocains ne reviennent dans le match avec une grosse occasion à la 31e. Mais l’attaquant Kodjo Fo-Doh Laba rate son tire face au portier du Jaraaf, Pape Diatta Ndiaye, décisif, ce soir.

- 

Expulsion et penalty manqué
Les coéquipiers de Youssou Paye vont obtenir un coup franc, qui sera transformé par Elhadji Madické Kane, à la 42e sur une belle frappe qui trompe le portier de la RS Berkane, Abdelaali M’Hamdi. Score à la pause : 2-0

De retour des vestiaires, les joueurs de la RS Berkane poussent, mais le Jaraaf ne lâche pas. A la 56e minute, le club marocain obtient un penalty sur une faute de Alioune Bogny Tendeng, qui bouscule son vis à vis marocain et se fait expulser dans la foulée. Mais, heureusement pour lui, l’attaquant Kodjo rate son penalty.

Les joueurs, des deux côtés, insisteront pour changer le score (2-0). En vain. Et en attendant le match retour prévu le samedi prochain, Jaraaf peut se réjouir du résultat obtenu à domicile, dans la perspective de décrocher la qualification aux phases de groupe de la coupe CAF.

Vous pouvez réagir à cet article