Barthélémy Dias bloque Auchan qui accuse "37cinq" de Moustapha Diop

news-details
SACRÉ-COEUR

De 06 heures à presque 13 heures, ce 31 décembre 2018, le magasin Auchan situé à Sacré – Cœur n’a pas reçu de clients. Ces derniers se sont vus refuser l’accès par les agents de la Mairie de Mermoz – Sacré Cœur sur instruction du Maire Barthélémy Dias, l’édile de la localité. Renseignements pris auprès du responsable de la voirie à la Mairie de Mermoz – Sacré Cœur, Lamine Niang, sur place, « il s’agit d’un blocage lié aux taxes municipales qu’Auchan n’a pas payées cela fait plus d’un an, depuis leur installation sur les lieux. »

Et les dégâts sont là : Bien que ses portes soient ouvertes, le magasin n’a pas reçu pas plus de cinq (5) clients, ceux qui ont échappé à la vigilance des agents. Plus que déçus, de nombreux autres étaient obligés de rebrousser chemin après s’être enquis de la situation. C’est le cas de Maïmouna Niass, restauratrice. « Auchan nous arrange tous, déplore-t-elle. J’étais venue acheter des œufs parce que je tiens un restaurant et c’est beaucoup moins cher ici que dans les boutiques. J’aurai préféré qu’ils me laissent entrer... »

Chargé par sa femme de s’approvisionner en poulets, ce médecin qui a requis l’anonymat, fera lui-aussi, le constat. A peine garé, il est obligé de redémarrer. Non sans préciser : « Quand je vais le dire à ma femme, elle n’en reviendra pas. » Le ballet des clients se poursuit et tous l’apprendront à leurs dépens, Auchan est bloquée, ce lundi. C’est le cas également de Madame Dièye et de sa sœur. Venues de Liberté 6 Extension où elles habitent, elles voulaient faire leur marché pour la fête. Bloquées à la porte, elles sont obligées de rebrousser chemin vers un autre magasin.

Du côté des responsables du magasin, c’est un va-et-vient incessant. Presque tous pendus au téléphone, ils font tout pour lever au plus vite le blocus. Mais la consigne qu’ils ont reçue est claire : « Pas de réaction », répondent-ils aux journalistes.

Baba Tandian, en médiateur, annonce qu’Auchan a payé sur un bail de 10 ans  !

Dépêché pour décanter la situation, Baba Tandian a tenté de joindre en vain Barthélémy Dias. Il explique : « La Direction générale d’Auchan se trouve dans mes locaux. J’ai été réveillé, ce matin, pour que je vienne voir sur place que la Mairie a mis des barricades pour empêcher les véhicules et les clients d’entrer. Histoire d’y voir un peu plus clair, j’ai tenté de joindre le maire. Hélas, Barthélémy Dias était en visite à Rebeuss pour voir Khalifa Sall. Je vais aller le voir après », informe l’ancien président de la fédération sénégalaise de basket, qui révèle également qu’Auchan aurait payé intégralement ce qu’il doit : « D’après les informations que j’ai, sur un bail de dix (10) ans. »

Les éléments du commissariat de la police de Dieuppeul ont fait une brève incursion sur place, histoire « d’éviter les débordements ». Lamine Niang demande à ses hommes positionnés devant toutes les entrées du magasin de céder le passage. « Ils ont fait une reconnaissance de dette qu’ils vont payer la semaine prochaine », indique-t-il, avant que ses hommes ne s’exécutent. Le blocus est donc levé pour le plus grand soulagement des clients qui s’étaient amassés devant le magasin.

Mais le préjudice est incommensurable, à en croire le chargé de communication de Auchan Retail Sénégal, Papa Samba Diouf, qui se dit surpris par ce qui s’est passé. « Selon la mairie, nous n’avons pas payé notre loyer mais il se trouve que nous avons contracté avec l’entreprise "37cinq", qui a loué le terrain de la mairie de Mermoz – Sacré Cœur. Nous avons payé tout ce qui est loyer et taxes. Nous avons versé l’argent à "37cinq", qui a loué le terrain de la Mairie et nous a sous-loué ce terrain. Nous avons payé toutes les sommes dues en termes de location à l’entreprise "37cinq", jure-t-il. Donc, s’il y a un problème actuellement, c’est entre "37cinq" et la Mairie de Mermoz-Sacré Cœur. »

Après une visite à Khalifa Sall à Rebeuss, Barthélémy Dias était en réunion à la Mairie de Mermoz – Sacré Cœur. Le maire injoignable, ses services ont promis d’envoyer un communiqué.

Vous pouvez réagir à cet article