Birima Mangara se réjouit des avancées technologiques de la Douane

news-details
Journée internationale de la Douane

La journée internationale de la Douane a vécu ce 26 janvier. Chaque année, la journée est célébrée pour magnifier les efforts des femmes et des hommes qui travaillent avec courage et abnégation dans les administrations douanières du monde entier. Elle a été, cette année, présidée par le ministre du Budget, Birima Mangara. Le thème portait sur : « Des frontières smart pour des échanges commerciaux fluides et le mouvement sans entrave des personnes et des marchandises ».

Le ministre s’est félicité de ce thème qui, à son avis, est d’une actualité brûlante et soulève, à bien des égards, une problématique essentielle de gestion coordonnée des frontières portée par la technologie et axée sur des résultats à atteindre dont la manifestation doit se traduire par la fluidité, la simplification, la prévisibilité et la résilience. « Le concept de frontières SMART vise à mettre en lumière le rôle de la Douane pour l’émergence d’une économie plus compétitive, pourvoyeuse d’emplois et créatrice de richesses, en levant tous les obstacles qui freinent la liberté d’aller et de venir des personnes et des biens », a expliqué le ministre. Qui se réjouit des avancées majeures notées, en douane dans le domaine des technologies. Ce, à travers, le parachèvement en cours du processus de dématérialisation intégrale des procédures douanières, qui symbolise un exemple réussi de partenariat public/privé avec notamment l’apport du GIE GAINDE 2000.

Dans le même sillage, le ministre a salué la vision et les initiatives déployées pour la connexion au système informatique douanier de l’ensemble des unités douanières. De telles actions, souligne-t-il, contribuent à hisser davantage notre pays aux meilleures pratiques internationales en matière de formalités électroniques et à offrir aux usagers un service fiable et de qualité. « L’automatisation des procédés permet effectivement un gain de temps et une réduction considérable des coûts et des délais, avec des répercussions évidentes sur l’amélioration du climat des affaires », a indiqué Birima Mangara. Toutefois, il renseigne que dans le chantier de la mise en œuvre de frontières SMART, les défis sécuritaires inhérents à tout procédé technologique, interpellent l’administration des Douanes et les autres forces de défense et de sécurité dans la nécessaire conciliation du juste équilibre entre la sécurité et la facilitation des échanges de biens et de personnes. Par ailleurs, le ministre exhorte la douane à poursuivre la modernisation de l’administration des Douanes afin qu’elle puisse continuer à jouer pleinement sa partition, dans le partage des rôles. Ce, pour des frontières davantage plus sécurisées conformément à l’axe 3 du Plan Sénégal Emergent. « Vous avez tout mon soutien pour asseoir une gestion efficace et coordonnée des frontières qui constitue, à n’en plus douter, un intrant déterminant pour relever le défi de l’émergence économique de notre pays dont la mise en place de frontières intelligentes et sures, en sera un vecteur important », a soutenu le ministre.

Vous pouvez réagir à cet article