ÇA A ENCORE CHAUFFÉ À l’UCAD

news-details
ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Les étudiants orientés dans les établissements privés ont manifesté, ce vendredi, 9 novembre, sur l’avenue Cheikh Anta Diop. Ils continuent de dénoncer leur renvoi pour défaut de paiement de la dette due par l’Etat du Sénégal aux écoles et instituts ayant accueilli les étudiants non orientés dans les universités publiques. Une dette qui s’élève à 13 milliards de francs CFA.

Abdoulaye Mballo, responsable du Cadre unitaire des étudiants orientés dans le privé, déclare qu’ils (les étudiants) ne comptent pas baisser les bras. A l’en croire, ils vont se battre vigoureusement pour obtenir gain de cause. « Nous voulons retourner dans les salles de classe et poursuivre nos études. Notre avenir est en danger et les autorités étatiques ne font aucun effort pour nous venir en aide. Près de 40 000 étudiants sont dans la rue sans un avenir certain », a dénoncé Mballo. Il poursuit : « Nous avons fait des marches pacifiques pour alerter de la situation mais on a eu aucune réaction rassurante émanant de nos autorités. Maintenant, nous allons passer à la vitesse supérieure. Nous nous sommes concertés aujourd’hui pour définir la stratégie à entreprendre pour mieux se faire entendre. Nous n’allons pas dévoiler notre plan d’actions, mais nous sommes prêts à tout pour regagner les salles de la classe ».

Vous pouvez réagir à cet article