CADRE DE CONCERTATION DES ORGANISATIONS SYNDICALES DU PAD

news-details
COMMUNIQUE

Le Cadre de Concertation des Syndicats du Port Autonome de Dakar regroupant les cinq organisations syndicales, se démarque de la sortie récente d’individus parlant, sous l’anonymat, au nom des travailleurs de l’entreprise, pour leurs propos à caractère tendanciels, outrageants et démagogiques à l’endroit du Directeur général et des vaillants travailleurs.
En effet, la mondialisation des échanges, a obligé le Port Autonome de Dakar à l’instar de ses pairs à s’adapter aux nouvelles tendances d’une économie de plus en plus globalisée.

A ce titre, les autorités portuaires ont tout mis en œuvre pour résister à la concurrence mondiale toujours plus acerbe, en adoptant des orientations commerciales pour atteindre ses objectifs et répondre aux intérêts des acteurs.
C’est ainsi que, le PAD a enclenché un processus irréversible dans plusieurs domaines comme en atteste sa vision à l’horizon 2019 -2023, « un port moteur de l’émergence ».
Pour rappel, le PAD a toujours confirmé son engagement à la promotion du dialogue social à travers la « charte nationale sur le dialogue social » élaborée par l’Etat du Sénégal en plus de la mise en place de dispositions constitutionnelles, législatives et conventionnelles et tout récemment d’un haut conseil du dialogue social.
Ainsi au vu de ce qui précède, nous devons affirmer que le dialogue social est une réalité à travers le monde, mais plus particulièrement au Sénégal et singulièrement au PAD car l’histoire du mouvement syndical le démontre aisément.
Ainsi, nous affirmons sans ambages que notre partenariat avec la Direction générale du PAD a jusque-là été bénéfique au personnel et nous a permis d’obtenir des acquis sociaux sans tambour ni trompette, parmi lesquels :
-  Le Programme « Un portuaire, un toit », qui attribue à chaque employé du port un logement social. La remise effective des clés des 200 premiers logements sur un programme de 691 et la poursuite du financement des dossiers individuels ; 
-  Le démarrage prévu de la 2ième phase comportant 245 logements, courant juin 2019 ;
-  La signature d’un protocole de régularisation de 622 agents temporaires dont 300 en 2019 et le reste en 2020 et 2021 ;
-  La signature d’un protocole de régularisation des échelons dus. Ces derniers seront totalement payés au plus tard en mai 2019 ;
-  Le paiement effectif des abondements du plan Retraite complémentaire prévu au mois de juin prochain ;
Pour ce qui est du Plan de transformation de l’outil portuaire, qui découle du Plan Stratégique 2019-2023, les projets ci-après ont commencé :
-  La Gestion de l’accès des camions à l’intérieur du port, en relation avec les acteurs portuaires, est en cours de finalisation. Ceci permettra de lutter plus efficacement contre la congestion qui freine notre développement ;
-  Le marché de renouvellement du parc automobile est en phase finale avec l’attribution provisoire publiée dans le Soleil du 13 avril 2019 ;
-  Le programme de réhabilitation de la voierie à l’intérieur du port est en cours d’exécution ;
-  L’amélioration des conditions de travail à travers la location d’un bâtiment administratif, n’a pas fait l’objet de paiement abusif.
Reconnu pour sa ténacité dans la fidélité à ses principes d’indépendance d’esprit, Monsieur Aboubacar Sédikh BEYE est un anticonformiste des dogmes de la reconduite des modèles statiques de l’administration, a toujours eu en bandoulière le réflexe de la créativité, de la concertation pour asseoir une démarche innovante mais participative et inclusive.
Nous autres Partenaires sociaux, ne donnons pas la cote facile à un manager sur fond de subjectivisme étant entendu que nous incarnons le contre poids de l’autorité patronale mais force est de reconnaitre qu’il faut appeler le chat par son nom.
Par cette même veine, nous invitons l’Etat du Sénégal, dans le PSE 2, d’asseoir sa politique de développement accéléré au PAD comme phase pilote par un accompagnement significatif en termes d’investissements conséquents, à l’image des ports concurrents de la sous-région. Pour rappel, plus 90% de nos recettes douanières proviennent du port, raison de plus pour appuyer le PAD dans sa politique de transformation 2019-2023.
Le CADRE réaffirme son engagement indéfectible auprès de la Direction générale pour la réalisation de la vision « Port moteur de l’émergence » dans l’intérêt absolu de ses travailleurs.
Pour terminer, le CADRE de Concertation invite tous les travailleurs à s’unir autour de l’essentiel en veillant sur notre outil, par une forte mobilisation autour des objectifs stratégiques.
Vive le Port Autonome de Dakar
Fait à Dakar le 19 avril 2019

LE SATPAD LE SNTPS LE SYNACEMPOS LE SNMPAD LE SPPPAD

Vous pouvez réagir à cet article