CALME PLAT À L’AMBASSADE DU MALI À DAKAR

news-details
IMAGES

Située à quelques encablures de la résidence "Les Badamiers" de l’archevêque de Dakar, la grande bâtisse, peinte en beige marron, abritant l’ambassade de la République de Mali ne grouille pas de monde quelques instants après l’annonce d’une mutinerie suivie d’une arrestation du président Ibrahima Boubacar Keita, cueilli à son domicile. Ici, c’est le calme plat sur les lieux. La situation confuse qui prévaut au Mali ne se remarque pas sur les lieux. Aucune mobilisation des ressortissants maliens basés au Sénégal n’y est notée.

Des sportifs passent mais ne jettent pas le moindre regard sur le bâtiment qui passe inaperçu. Seuls les vrombissements des véhicules qui empruntent cet axe, la corniche Ouest de Dakar, viennent perturber de temps en temps. Un pick-up de la police est stationné à la devanture de l’ambassade. Trois policiers sénégalais veillent au grain. L’un fait des va-et-vient tandis que les deux autres sont assis sur des chaises en plastiques, concentrés sur leurs téléphones.

Après les salamalecs d’usage, l’un d’eux nous autorise à rencontrer le gardien des lieux. Ce dernier nous informe que l’ambassadrice est, Covid 19 oblige, en mode télétravail depuis l’apparition de la pandémie au Sénégal. Notre interlocuteur renseigne également que c’est le deuxième conseiller de l’ambassadeur qui assure la permanence mais, il a débauché depuis 17h.

Vous pouvez réagir à cet article