CAMBERENE : DES JEUNES BLOQUENT LA CIRCULATION POUR EXPRIMER LEUR COLÈRE

news-details
HIVERNAGE 2021

Les désagréments occasionnés par les pluies enregistrés ce jeudi matin, 2 septembre, ont réveillé la colère des habitants, aux alentours de Cambérène. Selon le décor décrit par Sud fm, les eaux peuvent atteindre des niveaux inquiétants pendant la pluie. D’ailleurs, c’est dans les mêmes circonstances que périssait, par noyade, un jeune, dans la zone, il y a un an. Jusque-là rien n’a été fait, fulminent les manifestants. Un groupe de jeunes a exprimé son indignation, en bloquant la circulation.

"On s’est réveillé, encore une fois, dans une situation un peu catastrophique, et nous vivons ce calvaire depuis des années. Chaque fois que nous interpellons les autorités étatiques, c’est toujours des promesses", fulmine leur porte-parole, Moussa Sow. Ils veulent bénéficier du Plan d’organisations des secours (ORSEC) déclenché pour la deuxième année consécutive au Sénégal.

La formulation d’un nouveau Programme décennal de gestion des inondations (PDGI) attendue

D’ailleurs, sur le climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures, le chef de l’État, Macky Sall, présidant le Conseil des ministres, hier mercredi, 1 septembre, est revenu sur l’évolution de la lutte contre les inondations et sur le renforcement des politiques d’aménagement du territoire ; d’urbanisme et d’assainissement. Ainsi, il a chargé le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, "d’assurer un suivi rapproché de la mise en œuvre du plan ORSEC, notamment à Touba", et au ministre en charge des Collectivités territoriales, Oumar Gueye, "de veiller à l’opérationnalisation soutenue de la phase d’urgence du PROGEP 2 à Keur Massar."

En outre, Macky Sall a indiqué, "sur la problématique des inondations, la nécessité pour le Gouvernement d’avoir une posture d’anticipation dans l’acquisition, les équipements adéquats et adapter la formation des intervenants, tout en développant le sens des urgences et d’accélération des procédures." Tout en soulignant "la nécessité pour le Gouvernement de préparer la formulation d’un nouveau programme décennal de gestion des inondations (2023-2033), en cohérence avec le Plan national d’Aménagement et de Développement des Territoires (PNADT) et dans une dynamique de développement de la politique d’assainissement".

Vous pouvez réagir à cet article