CAMPAGNE DE DÉPISTAGES CONTRE LE CORONAVIRUS DANS LES PRISONS MAROCAINES

news-details
INTERNATIONAL

Les autorités pénitentiaires du Maroc ont décidé de procéder à des tests de dépistage du nouveau coronavirus dans différentes prisons du royaume, alors qu’un total de 270 cas ont été décelés dans un établissement du sud du pays.

Les 270 cas de contamination ont été recensés dans la prison locale de Ouarzazate (sud), selon un nouveau bilan de la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) publié dans un communiqué vendredi soir.

Parmi les personnes contaminées, 207 sont des détenus les autres des fonctionnaires, a précisé la DGAPR, ajoutant attendre les résultats des dépistages de 55 autres détenus.

Un total de 1.736 personnes (détenus et fonctionnaires) ont déjà été soumises à des tests de dépistage dans 73 prisons marocaines "dans le cadre d’une démarche proactive et préventive", souligne le communiqué.

"Tous les résultats des tests provenant de 47 établissements ont été négatifs", tandis que les résultats définitifs des autres prisons ne sont pas encore disponibles.

Une douzaine de cas ont également été décelés dans les prisons de Marrakech (sud) et de Ksar Kébir (nord).

Les prisons marocaines comptent près de 80.000 détenus.

Début avril, plus de 5.654 détenus ont été relâchés pour réduire les risques de propagation du virus dans des prisons notoirement surpeuplées.

Vous pouvez réagir à cet article