CASAMANCE : DES FEMMES LANCENT UN APPEL POUR PRÉSERVER LA COHÉSION SOCIALE

news-details
SOCIÉTÉ

Au Sénégal, le climat social "de plus en plus délétère du fait de propos et dérives à connotation identitaire dangereuse", s’inquiète la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance (PFPC). "Notre Sénégal est reconnu pour sa stabilité sociale et nous avons l’impérieux devoir de préserver ce statut pour nos cadets comme le firent nos ainées pour nous", prônent les membres de la plateforme. Face à toutes ces polémiques, elles expriment "leur profonde consternation sur la multiplication de discours fractionnistes et de comportements ethno-géographiques conflictogènes enregistrés ces derniers jours dans la presse et par certains hommes politiques."

Elles sont persuadées que "ce genre de discours et comportements sont sources de haine mettant fortement en péril la sécurité humaine, singulièrement la paix et l’unité nationale." Aussi, elles condamnent "la recrudescence des dérives socio-ethniques et socio-politiques". Et exhortent "l’État du Sénégal et tous les porteurs de voix à freiner ces dérives ethno-psychologiques en mettant en place des mécanismes fonctionnels de renforcement du dialogue social et les bonnes pratiques en matière de culture de la paix, du Vivre-ensemble, de la coexistence socio-culturelle et politico-religieuse."

Elles exhortent aussi "les acteurs politiques, les leaders d’opinions et les hommes de presse à tenir des discours positifs, constructifs et de pacification", affichant leur engagement "à répondre efficacement aux préoccupations de la population en matière de paix et de sécurité, de renforcement de la citoyenneté, et de l’Unité nationale tant en Casamance que sur le territoire national".

Vous pouvez réagir à cet article