« CE N’EST PAS L’ARGENT QUI DEVRAIT ÊTRE LE MOTEUR POUR L’EMPLOI DES JEUNES »

news-details
MATINALE D’iRADIO

Lors de son adresse à la Nation à la veille de la fête de célébration de l’indépendance du Sénégal, le président de la République a annoncé qu’il a décidé d’allouer, dès le mois de mai, 80 milliards de FCFA au recrutement de 65 000 jeunes, sur l’ensemble du territoire national. Cependant, pour Dr Amadou Niane, ancien inspecteur des impôts, il y a des efforts, des actions qui sont faites mais, à son avis, « ce n’est pas l’argent qui devait être le moteur pour l’emploi des jeunes ».

Selon lui, on devrait mettre l’accent sur la création d’infrastructures en mettant en place des zones industrielles. Également, de l’avis du président du Parti Teranga Sénégal, on devait travailler sur une modernisation sérieuse de l’agriculture pour qu’elle soit pourvoyeuse d’emploi. Mais, constate-t-il pour s’en désoler « à la place on a eu beaucoup d’annonces, beaucoup de constats et peu d’actions concrètes ».

Par ailleurs, M. Niane, invité de la matinale d’Iradio a dénoncé la façon dont l’argent public est dépensé. « C’est trop facile d’annoncer comme ça des milliards qui seront dépensés sans qu’on ait une visibilité sur d’où on va tirer ces ressources, sur le comportement du budget », a-t-il fait remarquer.

À son avis, il devrait y avoir un débat à l’Assemblée nationale qui est la seule institution compétente pour une allocation subséquente des ressources publiques. « La discussion devrait se faire à l’avance et procéder par une démarche beaucoup plus conséquente pour l’emploi des jeunes et non la manœuvre monétaire ou budgétaire qui ressemble plus à une démarche politico-politicienne », soutient-il.

Vous pouvez réagir à cet article