image

CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR LE DISPOSITIF DE LA CENA

image

Le porte-parole de la Commission électorale nationale autonome (Cena) Issa Sall, faisant le point du dispositif mis en place par l’institution pour assurer au mieux sa mission de contrôle et de supervision des territoriales, est revenu sur l’important dispositif déployé pour des territoriales démocratiques, régulières, libres et transparentes.

« La Cena va assurer au mieux sa mission de contrôle, de supervision, du dépouillement et du recensement du vote qui se déroule ce dimanche. Le dispositif mis en place par l’organe de contrôle et de supervision à la dernière étape du processus électoral menant aux territoriales du 23 janvier courant a mobilisé 22 mille personnes constitués d’assesseurs et du personnel d’appoint des Ceda qui ont été mobilisés pour être déployés au niveau de plus de 6 mille lieux de vote répartis en 15 mille bureaux de votes », a-t-il déclaré.

Selon Issa Sall, « c’est une opération somme toute très complexe, avec notamment l’accès difficile au niveau de certaines contrées de l’arrière-pays (longue distance, relief accidenté, difficulté d’avoir des véhicules adaptés pour faire le travail ». Toutefois, il assure que « la Cena a tenu à relever le défi avec les moyens dont nous disposons ». À la mi-journée de ce dimanche 23 janvier 2022, « la Cena appréciera le déroulement de l’élection et l’accomplissement du droit vote des citoyens-électeurs depuis l’ouverture des bureaux de vote, sur toute l’étendue du territoire national ». Il précise que « si la plupart des citoyens ne rencontrent aucune difficulté particulière pour effectuer leur devoir civique, quelques dysfonctionnements peuvent survenir ». Si tel est le cas, « une fois qu’ils sont signalés (électeurs détenant leur carte d’électeur mais ne retrouvant pas leurs noms sur les listes d’émargement des bureaux où ils sont censés voter), ils seront pris en charge et réglés avec l’implication des représentants de la Cena et des Ceda sur le terrain et des présidents des bureaux de vote ».

Entre autre dispositif mis en place par le Cena, il y a « la plateforme de supervision du scrutin mise en œuvre par le service informatique de l’institution ». Selon M. Sall, « sur la base d’un échantillon significatif de bureaux de vote, elle fera un état des lieux à la mi-journée et donnera les résultats de l’heure d’ouverture des bureaux, l’état du matériel électoral (complet ou incomplet), le déroulement du vote, la présence des forces de la sécurité ». Enfin, poursuit-il, « le scrutin ne finissant qu’après proclamation des résultats c’est-à-dire 48 heures après le vote, nous n’allons pas rester les bras croisés. Nous allons participer au recensement des votes au niveau départemental ». Aussi, il soutient que « la mission de la Cena pour ces élections territoriales sera terminés quand les résultats provisoires seront proclamés ».

EMEDIASN

22 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article