image

« CE QUE CE NOUVEAU CAMP POURRAIT APPORTER À GOUDIRY ET ENVIRONS » (MACKY)

image

Le président de la République, Macky Sall, a procédé, à l’inauguration du Camp de Goudiry. S’exprimant à cette occasion, le chef de l’Etat a rappelé que « cette belle réalisation était un vœu ardent, longtemps exprimé par les populations de ce terroir, riche par son histoire, stratégique par sa position géographique, et emblématique par les figures d’exception qu’il a données à notre pays ».

« Le camp militaire de Goudiry est la matérialisation d’un projet tout à fait en phase avec la posture permanente de sureté. Il vient donner plus de cohérence au dispositif sécuritaire sur la frange frontalière et de densité au maillage d’ensemble du territoire national. En effet, après Fatick et Louga, qui ont accueilli les implantations respectives du 23e et du 22e Bataillon de reconnaissance et d’appui, et la création de nouveaux cantonnements militaires au Nord du pays, les Armées poursuivent, avec bonheur, le modelage de la carte sécuritaire, pour s’adapter à l’évolution du contexte stratégique régional et mieux répondre aux besoins des populations en matière de sécurité », a dit le président Macky Sall.

S’agissant du choix de Goudiry, il a déclaré qu’il n’est pas fortuit. « Plus vaste département du Sénégal, cette localité est à la confluence du chemin de fer et de la route nationale n°1 qui relient Tambacounda au poste frontalier de Kidira. Le redéploiement de nos forces au plus près des frontières permet dés lors d’adopter une posture d’anticipation et de veille face aux menaces multiformes induites par les groupes armés terroristes et la criminalité transfrontalière organisée.

Ainsi, après avoir récemment étrenné son nouveau lycée et vu la pose de la première pierre d’un centre de santé de référence, Goudiry renforce sa sécurité et celle des localités environnantes avec l’érection de ce nouveau camp militaire. Toutes ces réalisations concourent au développement humain au niveau local, et confortent un triptyque crucial pour les nations émergentes comme la nôtre, à savoir l’éducation, la santé et la sécurité », a expliqué le président Sall.

Son camp va donc, selon lui, jouer un rôle central dans le dispositif de la Zone militaire N°4, qui englobe les régions administratives de Kédougou et de Tambacounda, couvrant ainsi près du tiers de la superficie nationale. « Le renforcement du maillage sécuritaire de cette Zone militaire, qui partage une frontière avec quatre pays limitrophes, a débuté avec la création et la montée en puissance effective du 34e Bataillon d’infanterie à Kédougou et l’érection en cours ou envisagée de fortes bases opérationnelles avancées. La Gendarmerie nationale n’est pas en reste, avec le Groupement d’action rapide de surveillance et d’intervention (GARSI) établie non loin, dans la localité de Nayé. Tout ce dispositif permettra de renforcer la sécurité sur l’axe Tambacounda – Kidira. De plus, dans le cadre de la coopération opérationnelle, fidèle à notre politique de bon voisinage, l’unité déployée à Goudiry pourra mieux opérer avec les forces de défense et de sécurité des pays limitrophes pour juguler les trafics transfrontaliers, à travers l’organisation d’activités conjointes ou combinées ».

Cheikh Moussa SARR

27 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article