image

« CE QUE CHAQUE COUPLE DOIT FAIRE POUR DURER LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE »

image

Pourquoi le nombre de divorces augmente ?
Les femmes ont évolué de plusieurs décennies alors que nos hommes n’ont pas bougé. Les hommes ont toujours cette mentalité de nos pères alors que les femmes n’ont plus celle de nos Mamans. Nous n’avons plus la même vision du couple. Les choses ont évolué malheureusement, on nous demande de stagner dans un passé qui cadre mal avec notre réalité. Il est temps de s’adapter et d’accepter que le monde a évolué.

Quelles sont les causes ?
Le couple évolue avec le temps. Pour arriver à durer, chaque couple doit apprendre à bien vivre chaque étape. Entre 1 et 2 ans : c’est le moment où le couple est en phase de lune de miel. Pendant cette période, il doit apprendre à créer une connexion émotionnelle qui lui permettra de résister aux évènements qui viennent et aux années qui passent.

Entre 3 ans et 5 ans : La phase d’illusion où le couple commence à remettre en question l’autre de par ses défauts. On ne digère plus certains comportements. C’est là qu’on assiste en général à des va et vient chez les parents ou bien ils font appellent à une tiers personne. En général, celui ou celle qui n’arrive pas à dépasser ce stade à tendance à vouloir formater l’autre.

Dans le cas contraire, leur seul alternatif, c’est de se résigner à souffrir ou de partir. Et comme la résignation et la souffrance ne sont plus à l’ordre du jour avec le changement des mentalités, le divorce s’impose. C’est pour cela qu’on constate beaucoup de divorces à ce stade-là.

Entre 5ans et 7 ans : la phase de renouveau.
Le couple devient plus mature et commence à comprendre l’autre. Ils repartent sur de nouvelles bases. Ici, c’est le comportement de l’homme qui aide souvent au couple de résister. L’homme accepte que la femme vaque à ses activités sans problème même avec l’arrivée des enfants s’ils en ont. Il la soutient et la comprend.
La femme, pour lui rendre l’ascenseur, le soutient à son tour. L’empathie, la considération, le respect, le pardon, l’épanouissement deviennent leurs outils de guerre. Malheureusement, il n’est pas donné à tous les couples d’arriver à ce niveau.
Dr Falla Paye est allé jusqu’à tuer ses propres enfants avant de se tuer, soulignant que son épouse ne les méritait pas. Comment un couple en arrive à cette situation ?

Quelle est votre thérapie ?
Essayons de voir notre parcours de combattant d’abord :
1/ on étudie l’état d’esprit : revenons un peu en arrière
- Etant bébé, on a une relation fusionnelle avec notre maman
- Après l’arrivée d’une sœur ou d’un frère, on peut sentir un abandon ou un rejet
- Entre 4 et 5 ans, on a un penchant au sexe opposé : les filles essayaient de ressembler à leur mère pour plaire à leur père et les garçons à leur père pour plaire à leur mère
- 11 et 12 ans, on commence à avoir des fantasmes imaginaires avec l’influence des réseaux sociaux, des films Disney à l’eau de rose, les séries, etc.
- Adolescence : on essaie de multiplier les relations. On est attiré en général par tous les garçons ou toutes les filles : Parfois on est confronté à des déceptions, des trahisons, des ruptures.
- À l’âge adulte, on commence à avoir des critères de choix : le genre de partenaire qu’on veut vraiment. Là, on pense être mature.
À chaque fois, on est en face d’une personne qui traine avec lui tous ces bagages liés à son parcours.

Maintenant, voilà ce qui arrive après :
2/ On étudie le comportement du ou de la partenaire :
Chacun de nous arrive au présent avec un type de profil dû à ce parcours.
Et voilà les profils qui peuvent constituer le couple :
- Ceux qui ont peur de l’engament : peur de la trahison ou de la déception
- Ceux qui veulent être en couple coûte que coûte : sécurité / peur de perdre / peur d’être seul / dépendance affective
- Ceux qui s’adaptent à vous : négociateur / équilibrer
- Ceux qui veulent vous formatez : dominateur, dominatrice : peur de perdre le contrôle / pervers narcissique /

Malheureusement si on a affaire avec un type de profil qui à certains pathologies comme la peur de perdre l’autre de manière excessive, Il y a de forte chance que cette personne arrive à un niveau où elle perd le contrôle jusqu’à commettre des atrocités.

Tout ça pour vous dire que ce qui vient de se passer va au-delà des problèmes de couple. On est plus proche d’une pathologie qu’une déception amoureuse.

Est-ce que vous recevez beaucoup de clients ?
Oui ! Je Coache actuellement plus de 6 personnes par jours. Certaines ont pris des coachings classiques qui durent 30 mn. D’autres des coachings prémium qui durent 1 heure de temps. D’autres ont pris des programmes complets qui font 8 séances de 30 mn. D’autres, un suivi pour une année.

Quels sont les problèmes qui reviennent le plus ?
Les problèmes de couple tournent autour de l’infidélité, de la jalousie, du manque de communication, de la sexualité, entre autres.

Pourquoi ?
Ces problèmes existaient, mais soit il n’était pas évident de s’en rendre compte parce que la technologie n’était pas aussi avancée, soit il y’avait un dispositif qui était mis en place.

Pour l’infidélité : les réseaux sociaux n’étaient pas aussi présents dans notre vie. Il n’était pas facile de découvrir un partenaire qui entretenait des relations extra conjugales. Et de l’autre côté certaines cultures qui le toléraient plus ou moins avec la polygamie.

Pour la jalousie : les réseaux sociaux n’étaient pas aussi présents dans nos vies. La femme n’était pas trop confronter à certains scenarii qui sont sources de jalousie comme le fait que Monsieur passe beaucoup de temps sur son smartphone, mettre un code sur son téléphone qui peut susciter des doutes chez la femme.

Pour la communication : le couple passait plus de temps ensemble. Il avait l’avantage de mieux se connaitre. Aussi la majeure partie des couples ne vivaient pas dans des appartements ; la famille pouvait intervenir s’il y’a un malentendu.

Pour la sexualité : la découverte de nouveaux plaisirs fait que la majeure partie des hommes ne se suffisent plus des astuces de leur épouse.

Avec la nouvelle technologie, certaines découvertes sur la sexualité dépassent même l’entendement.

La polygamie : cette pratique est mal digérée dans une société où les conditions sont rarement réunies. La polygamie a ses réalités que beaucoup de femmes ignorent. C’est qu’ une fois qu’elles se retrouvent devant le fait accompli qu’elles comprennent qu’elles ne sont pas outillées pour faire face. Maintenant pour chacun de ses problèmes rencontrés, la femme a du mal à s’en sortir. Tout ceci dans une société qui lui impose une résignation qui est au-delà de ses capacités. Et bonjour les dégâts !

Entretien réalisé par Die BA

21 novembre 2021