CE QUE L’ARMP VA FAIRE

news-details
GESTION DE L’EAU

Saisie d’un recours contentieux, l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) va devoir trancher, dans le cadre du contrat d’affermage de l’eau, entre SUEZ, attributaire provisoire, la Sénégalaise des eaux (SDE) et Véolia, qui contestent le choix du ministère de l’Hydraulique.

Mais la bataille est loin d’être gagnée, selon des spécialistes interrogés par Enquête. En l’état, décryptent ces derniers, l’ARMP devra, d’abord, recevoir de l’autorité contractante (MHA), les cahiers de charges dans lesquels sont censées être établies toutes les attentes de l’Etat, en ce qui concerne ce marché tant convoité.
Ensuite, il y aura les offres des différentes entreprises concernées par la procédure. Avant, enfin, le rapport d’évaluation du comité technique mis en place par le ministère de l’Hydraulique pour départager les différents soumissionnaires.

Deux hypothèse sont dès lors possibles, assure la source : La première est le rejet de l’enquête avec les requérants qui pourraient alors s’expliquer devant la Cour suprême, à travers un recours pour excès de pouvoir. Et, la deuxième, l’annulation de la décision d’attribution du marché.

En l’état, l’ARMP qui a suspendu la procédure en attendant de statuer sur le fond, a la latitude de demander à ce que le MHA procède à la réévaluation des offres

Vous pouvez réagir à cet article