image

CE QUE LA CEDEAO A DÉCIDÉ DE FAIRE CONTRE LA JUNTE

image

Les dirigeants des États ouest-africains réunis en sommet extraordinaire jeudi 22 septembre à New York ont décidé de prendre des « sanctions progressives » contre la junte militaire en Guinée face à l’inflexibilité des militaires pour une date de retour des civils au pouvoir.

« Nous avons décidé de prendre des sanctions contre la Guinée », a déclaré à l’Agence France-Presse le président de la commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) Omar Aliou Touray, après un sommet à huis clos à New York, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU. Selon un document issu de cette réunion de chefs d’État organisé jeudi à New York, « il a été arrêté la prise de sanctions progressives sur des individus et contre la junte guinéenne ».

« Très rapidement, le président en exercice de la Cedeao et le président de la commission de la Cedeao vont établir une liste de personnes à sanctionner et, de manière graduelle, appliquer ces sanctions », selon ce texte confirmé par plusieurs participants. Les leaders de la Cedeao se sont réunis plusieurs heures jeudi soir à New York dans un climat envenimé entre certains de ses membres.

Avec l’AFP

23 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article