« CE QUE LAMINE GUEYE A FAIT POUR LE SÉNÉGAL... »

news-details
MAHAMMAD DIONNE

Ouverte, lundi, 12 nobvembre, à Dakar, la commémoration du cinquantenaire de la disparition de Lamine Guèye (1968-2018) se poursuit à Dakar à travers un colloque international sous le thème : « Maître Lamine Guèye : Itinéraire panafricain (1891-1968) ».

Pour le Premier ministre, Mahammad B. Abdallah Dionne, qui présidait l’ouverture dudit colloque, le premier président de l’Assemblée nationale du Sénégal indépendant est « une référence », un « homme multidimensionnel », faisant partie de notre mémoire collective dont il faut « mettre en lumière les multiples facettes de son itinéraire, valoriser son héritage auprès des nouvelles générations. »

D’après Dionne, repris par Le Soleil, le premier juriste de l’Afrique noire francophone aura œuvré toute sa vie durant à faire de son « cher » Sénégal un pays « digne et respecté ».

« Il est difficile, en parcourant la trajectoire de Lamine Gueye, d’y voir autre chose que celle d’un homme prédestiné à des fonctions qui le plaçait aux avant-postes d’une nation et d’un continent inscrits aux calendriers des urgences pour la restauration de leurs valeurs intrinsèques et de leurs habitudes culturelles », a-t-il indiqué.
Le maire de Saint-Louis en 1925, relève le chef du Gouvernement, a été l’un des « précurseurs et bâtisseurs du Sénégal moderne ».

Vous pouvez réagir à cet article