image

"CE QUE LE PROGRAMME PAVIE NOUS A PERMIS DE RÉALISER"

image

Le Dr Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement, effectue une visite officielle au Sénégal, du 26 au 28 janvier. Il a commencé par la Délégation à l’Entreprenariat Rapide des Femmes et des Jeunes (DER) Bureau Opérationnel de suivi du PSE (BOSS). C’est dans le cadre du Programme d’appui et de valorisation des initiatives entrepreneuriales pour les femmes et les jeunes (PAVIE). S’exprimant à cette occasion, Pape Amadou Sarr, Dg de la Der a indiqué qu’il s’agit d’un programme de 74 milliards de FCFA financé à 80% par la Banque Africaine de Développement (BAD).

"Le président de la BAD a été le premier partenaire du Sénégal dans le cadre du Pavie. En 2019 quand l’initiative a été lancée, nous l’avons rencontré dans son bureau à Abidjan et il avait demandé à ses équipes de nous mettre une ligne de financement de 150 millions de dollars presque 100 milliards sur 5 ans en deux phases. Et c’est ce programme que nous sommes en train d’implémenter et dont il est venu voir les résultats", a-t-il déclaré. A l’en croire, le patron de la BAD est satisfait de ce qu’il a vu parce qu’ils sont à plus de 50% de taux de décaissement effectif avec plus de 60.000 emplois créés déjà sur 150.000 pour les 4 années à venir. Et le plus important, selon lui, c’est qu’il est convaincu et persuadé que c’est un modèle viable mis en place par le président Macky Sall et qu’il veut faire passer le projet à l’échelle au niveau continental.

Lors de son discours, Akinwumi Adesina, a annoncé la création d’une banque dédiée exclusivement à l’entrepreneuriat des jeunes. Réagissant à ce propos, le Dg de la Der indique que le président de la BAD est aussi un visionnaire. "Il envisage de lancer une banque pour l’entrepreneuriat et l’investissement pour les jeunes africains. Et cela colle avec l’idée du président Macky Sall de favoriser davantage l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes avec des institutions fortes à l’image de la Der mais aussi l’objectif dans le futur c’est aller vers une mutation institutionnelle pour avoir une banque publique d’investissement pour les jeunes et les femmes du Sénégal".

Par ailleurs, la collaboration de la Der avec la BAD dure depuis bientôt 2 ans et le président veut mettre davantage de ressource et impacter davantage ce que fait la Der. "Donc, nous ne pouvons que nous féliciter de cette visite et de cette volonté du président de la BAD de passer à l’échelle ce que nous faisons", s’est félicité le Dg de la Der.

Cheikh Moussa SARR
Photos : Abdoulaye SYLLA

27 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article