image

"CE QUE NOUS AVONS CONSTATÉ..." (SEYNABOU NDIAYE DIAKHATÉ"

image

Tous les 34 ministres ont fait leur déclaration de patrimoine. Le président de la République en avait fait un cheval de bataille. Au lendemain de sa réélection, en 2019, il avait sommé tous les membres de son gouvernement à faire, dans les plus brefs délais, leur déclaration de patrimoine. Mais pour la présidente de l’Ofnac, Seynabou Ndiaye Diakhaté, ce ne sont pas seulement les ministres qui sont assujettis à cette exigence. « La déclaration de patrimoine concerne également d’autres fonctionnaires. En dehors des ministres, il y a certaines chefs d’institutions, ceux qui, comme moi, gèrent des budgets de plus d’1 milliard de F CFA. En valeur relative, on pourrait dire que 60% des assujettis ont fait leur déclaration de patrimoine », a révèle l’Invitée du JDD de ce 2 janvier, 2022.

Depuis 2014, l’Ofnac a répertorié 766 déclarations de patrimoine d’entrée, et 156 déclarations de patrimoine de sortie. Au sein de l’institution, des critères d’évaluation des patrimoines sont définis pour mesurer les revenus des assujettis. « Pour les déclarations d’entrée, nous recevons les dossiers, nous les traitons, les analysons etl les conservons. Après, l’assujetti fait une déclaration de sortie. Ensuite, on compare les éléments qui sont mis à notre disposition. Nous regardons si le patrimoine de l’assujetti a évolué de façon substantielle ou pas. Mais surtout la justification, parce que, dans la loi relative à la déclaration de patrimoine, il est dit que s’il y a une évolution injustifiée du patrimoine, l’Ofnac peut saisir le procureur de la République. On n’en a pas de cas », a renseigné la présidente de l’Ofnac.

Texte : Babacar FALL

Photo : Abdoulaye SYLLA

2 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article