CE QUE PRÉCONISE ENDA ECOPOP

news-details
Lutte contre la corruption

Les universités devraient s’intéresser à la lutte contre la corruption. À cet effet, un master en Approche de prévention et de lutte contre la corruption et le blanchiment de capitaux doit être incorporé dans les curricula universitaires. C’est une proposition d’Enda Ecopop.

Dans son projet, Offensive Locale Citoyenne pour la lutte contre la Corruption et le Blanchiment de capitaux (Projet OFFLOCC), l’Ong recommande l’activation du levier universitaire pour pousser les collectivités territoriales à une gestion saine de leurs ressources. « Il faudrait articuler cette approche avec les universités. Parce que, de plus en plus on voit des masters qui sont ouverts pour parler de la gouvernance. C’est important que ces masters puissent s’intéresser à cette approche de prévention et de lutte contre la corruption. Étant entendu que, c’est un des fléaux qui touchent les Sénégalais, l’Afrique et tout le monde. Il est clair que même dans les pays développés, les phénomènes de prévention et de lutte contre la corruption touchent tous les secteurs. Si nous voulons nous mettre dans une perspective de changement d’échelles, il faudrait voir comment nous pourrons articuler un travail avec les universités pour qu’ils puissent se l’approprier et qu’elles puissent introduire le curriculum de formation de ces universités notamment au niveau des masters pour que ceux-là puissent être les prochains transformateurs qui travailleront avec les collectivités locales », a indiqué le Secrétaire d’Enda Ecopo, Bachir Kanouté.

Le Projet Offensive Locale Citoyenne pour la résilience communautaire (OFFLOCC), initié par Enda Ecopop, vise l’amélioration des conditions de vie des populations, la bonne gouvernance, la prévention et lutte contre la Corruption et l’évasion fiscale.

Vous pouvez réagir à cet article