image

CE QUE SONKO ATTEND DU POUVOIR CENTRAL

image

Ousmane Sonko souhaite une franche collaboration avec l’Administration. Le nouveau maire de Ziguinchor, installé hier, promet également d’être ouvert à tous.

Le leader de Pastef a été installé hier à la mairie de Ziguinchor par le préfet Elhadj Madické Dramé. Ousmane Sonko espère une « collaboration permanente » avec le pouvoir central pour la continuation des politiques publiques. « Nous avons beaucoup de travail et monsieur le préfet, ce travail nous devrions le faire, je l’espère bien en bonne entente avec l’administration centrale que vous représentez ici. La décentralisation, c’est un transfert d’un certain nombre de compétences extrêmement importantes. Mais c’est également un contrôle », a-t-il dit.

Le successeur d’Abdoulaye Baldé, élu sous la bannière de Yewwi askanwi invite à la posture républicaine pour ne prendre en compte que l’intérêt des populations. « La réalisation dans l’intérêt des populations n’a pas de coloration et ne doit pas être impactée par les querelles politiciennes au-dessus des préoccupations des populations en matière de santé, d’éducation et d’infrastructures », a-t-il ajouté.

Mais Sonko fait-il allusion à Macky Sall qui avait invité l’opposition à l’accueil des champions d’Afrique ?« Comme certains l’ont matérialisé avec la victoire éclatante de nos Lions du football que nous félicitons encore, il y a des moments où on met exclusivement l’intérêt national », a-t-il dit. Le 6e maire de Ziguinchor s’engage à travailler avec les conseillers municipaux. « Il n’y a pas d’élus de première zone ou de seconde zone. Ces élus ont bénéficié de la confiance de la population ziguinchoroise.

Nous serons très ouverts, à l’écoute de tout le monde parce que toute avancée pour Ziguinchor est une avancée pour toute la population de Ziguinchor. Il n’y a pas d’appartenance politique, ethnique et religieuse, ce qui importe c’est de réaliser, de sentir, qu’on a réussi à faire avancer notre commune qui le mérite », assure le député.

« Il n’y a pas que les motos Jakarta comme seule option pour la jeunesse »

L’ancien inspecteur des impôts a ensuite invité au travail. « A compter d’aujourd’hui c’est le travail qui commence, ce travail sera soutenu parce que nous sommes venus avec un programme extrêmement lourd, nous en sommes conscients, chacun d’entre nous doit se remettre en cause d’abord. Il faut qu’on le dise et je le commence par moi-même », a insisté Sonko. A la jeunesse, le nouvel édile dit : « Je ne veux plus qu’on me dise qu’il n’y a comme option que les motos Jakarta, il faut accepter de suer. En tant que maire, nous ferons tout pour vous accompagner. L’agriculture est une activité, tout comme l’élevage, l’apiculture, etc. Il y a énormément de choses qu’on peut faire. Il faut accepter de souffrir un peu ».

Assane BA
(Correspondant à Ziguinchor)

11 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article