image

CE QUE VEUT FAIRE L’OFFICE MAROCAIN DES PHOSPHATES POUR L’AFRIQUE

image

L’Afrique importe 56 % de l’engrais qu’utilisent ses agriculteurs. Malgré tout, le continent accuse un déficit de 2 millions de tonnes dont aurait besoin les agriculteurs pour optimiser au maximum leurs rendements, selon l’agence ECOFIN qui cite la Banque Africaine de Développement (BAD). Pire, les perturbations dans l’approvisionnement et la flambée des prix de l’engrais depuis l’avènement de la crise russo-ukrainienne, ne sont pas venues pour arranger les choses. Dès lors, des solutions s’imposent. C’est dans ce cadre que s’inscrit le programme de l’Office marocain de production de phosphate.

projette, À en croire ECOFIN, qui cite son président directeur-général Mostafa Terrab, l’Office marocain des phosphates (OCP) projette de fournir à l’Afrique 4 millions de tonnes d’engrais en 2023, soit deux fois plus que d’habitude. Ce qui représente un peu plus du ¼ des 15 millions de tonnes de la production totale de l’OCP. Ceci s’intègre dans son programme d’approvisionnement de l’Afrique tout comme la formation et le renforcement de capacités d’environ de 44 millions d’agriculteurs africains repartie dans 35 pays, dont le Maroc ; grâce aux partenaires régionaux et internationaux de l’OCP, note la même source.

Harona DIENG (Stagiaire)

17 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article