image

CE QUI A AMENÉ DES PROSTITUÉES NIGÉRIANES À LA BARRE

image

Saly attire. Quoi de plus naturel pour cette destination touristique, et donc là où règne le luxe, l’argent, le sexe… La prostitution y est l’un des plus prisés métiers et pas seulement par des Sénégalaises. La station balnéaire semble le lieu de prédilection des travailleuses de sexe. C’est presque une filière de l’immigration pour certaines nationalités africaines. Parmi elles, des Nigérianes qui ont envahi la cité. Entre la police et les prostituées, c’est souvent une course poursuite et des arrestations.

Cinq prostituées nigérianes et une de leurs collègues sénégalaises ont été arrêtées pour défaut de carnets sanitaires, non-respect des visites et racolage. A la barre du Tribunal de grande instance de Mbour, ces jeunes filles comparaissaient pour défaut de carnets sanitaires, non-respect des visites médicales et racolage. C’est devant le bar-restaurant « Le Pélican » que ces péripatéticiennes ont été arrêtées. « On ne vous interdit pas d’exercer votre métier mais vous devez le faire dans le respect des lois. Non seulement vous devez avoir des carnets sanitaires. Vous avez l’obligation de respecter vos visites médicales. En plus, le racolage est interdit. Vous devez entrer dans le bar plutôt que d’occuper la rue », lance le maître des poursuites aux travailleuses de sexe. Elles ont reconnu les faits et ont été condamnées à un mois de prison assorti de sursis.

Aboubakry KANE

14 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article