image

CE QUI EST PRÉVU POUR UN MAILLAGE DU TERRITOIRE

image

Une attaque à main armée perpétrée hier à Tambacounda par des individus encore non identifiés a fait un mort. D’après notre correspondant sur place, la victime a été criblée de balles. Le corps a été transféré à la morgue de l’hôpital régional.
Un camionneur dépouillé

Des bandits encagoulés et lourdement armés ont ôté la vie à Moussa Gagnibé, chauffeur qui assurait le transport des personnes entre Kidira et Kothiary, dans l’arrondissement de Kénièba, avec son véhicule 4x4, a-t-il narré. Avant d’ajouter que les assaillants ont dépouillé un autre chauffeur de camion travaillant dans l’exploitation du manganèse. Ils ont pris ses deux portables et une somme de 60 000 F CFA.

Alertés, les gendarmes se sont déployés sur les lieux mais les malfaiteurs avaient déjà pris la fuite. Le maire de la commune a interpellé l’État contre l’insécurité « en pleine frontière avec le Mali ».
Avant, un autre camionneur, Ibra Seck, a été tué, lors d’un assaut, à quelques kilomètres de Kati.

Face aux députés hier, pour le vote de son Budget 2023, le ministre des Forces armées, Me Sidiki Kaba, a donné des garanties sur la question.

En effet, le rapport de la commission des Finances et du Contrôle budgétaire, élargie à celle de la Défense et de la Sécurité, lors de l’examen du projet de Budget du ministère des Forces armées, souligne que « les crédits prévus pour l’exercice 2023 devront permettre de continuer le maillage du territoire pour la poursuite et la finalisation des travaux, notamment les nouveaux cantonnements militaires de Goudiry, Koungheul, Kolda et Louga, les bases aériennes de l’AIBD, Linguère, Tambacounda, les brigades de proximité à Nganda, Mako, Darou Marnane et Fandène, les escadrons de surveillance et d’intervention à Kaolack, Kédougou, Bignona, Sédhiou et Keur Massar, à la suite de départementalisation ». Ce, « après avoir fait le bilan de l’année 2021 et de celle de 2022, en cours », ajoute le document.
Pour l’exercice 2023, Me Sidiki Kaba pèse plus de 513 milliards F CFA en autorisations d’engagement et plus de 272 milliards F CFA en crédits de paiement.

Dié BA

9 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article