image

CE QUI GÊNE LA LSDH

image

Des artistes et activistes, pour la limitation des mandats en Afrique, avaient prévu d’organiser un concert ce samedi à Dakar. La manifestation a été finalement interdite, au grand dam du président de la Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH), Alassane Seck. Invité du JDD, ce dimanche 18 septembre, il a soutenu que « le Sénégal doit donner l’exemple », contre le 3e mandat.

À la place, le défenseur des droits de l’homme constate que « depuis deux ans, chaque fois que quelqu’un dit que ‘’Macky Sall ne peut pas briguer un 3e mandat’’, il est sanctionné. » Il ajoute qu’avec cette interdiction, « c’est le même principe. » Car, défend-il : « on ne peut plus interdire à une personne de ne pas en parler, de donner son point de vue » même si, pour lui, « cette interdiction va donner plus d’ampleur à l’action. » D’autant plus qu’a-t-il martelé : « c’est de l’argutie, de dire ‘’si je le dis, les gens ne vont pas travailler’’ ».

Dié BA
Pape Doudou DIALLO (Photo)

18 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article