image

CE QUI JUSTIFIE LE CHOIX DE DAKAR POUR ABRITER UNE CONFÉRENCE

image

Amadou GALLO Fall a fait face à la presse ce vendredi matin, au complexe sportif Dakar Arena de Diamniadio. Pendant près d’une heure, le président de la League Africaine de Basketball (BAL) a apporté des réponses sur le choix de Dakar pour abriter la conférence Sahara, les opportunités pour les clubs locaux et ses attentes durant ce tournoi.

C’est connu de tous que le Sénégal est un pays de basketball. Pour Amadou Gallo Fall, « le pays entretient une relation particulière avec la NBA, pour la bonne et simple raison qu’on a connu une dizaine d’anciens internationaux qui ont évolué en NBA et qui, aujourd’hui, se sont reconvertis et occupent des postes de responsabilités dans les clubs de NBA ».

Dans la même logique, explique le patron de la BAL, « il faut savoir aussi que le Sénégal abrite le siège de la NBA Africa depuis 2020 ». Et, last but not least, l’autre critère de choix, c’est aussi parce qu’il y’a une infrastructure en place, avec Dakar Arena qui permet d’accueillir aujourd’hui la compétition.

Pour ce qui est du Covid-19, Amadou Gallo affirme avoir pris le même dispositif qu’à Kigali lors de la première édition, à savoir que tous les joueurs et membres de l’organisation seront testés. Mieux, il encourage les supporters et les journalistes à respecter les mesures barrières. « Nous n’allons pas faire une bulle comme c’était le cas à Kigali mais nous prendront toutes nos dispositions pour éviter que le virus s’invite dans la fête », déclare-t-il.

Que retenir des attentes placées en la BAL ?

A en croire son patron, elles sont diverses. « C’est d’abord que tous ceux qui seront à Dakar Arena assistent à de belles rencontres, un spectacle basketball. Nous avons d’ailleurs décidé de créer un grand spectacle à l’occasion de la cérémonie d’ouverture. Il y’aura beaucoup d’artistes (Baba Maal, Mbaye Dieye Faye et DIP, ndlr) qui vont faire des prestations », argumente-t-il. Avant d’ajouter qu’ils attendent à ce que le public vienne vivre ça, d’autant plus que cette ambiance festive va être de mise tout au long du tournoi à Dakar. « Notre objectif encore, explique M. Fall, c’est vendre la destination Sénégal et la destination Afrique. La preuve, les matchs seront retransmis dans 213 pays du monde. C’est une grosse publicité pour les pays qui abriteront des conférences ».

Mais, pour réussir cette fête du basket, Amadou Gallo affirme avoir pris, en rapport avec son staff, toutes les dispositions pour faciliter l’accès aux supporters. « On a beaucoup de retour positif de la part du public, mais on ne va pas dormir sur nos lauriers. On va continuer à travailler pour faire une bonne organisation. Nous avons rencontré les supporters du Dakar Université Club et nous étions impressionnés par leur mobilisation. Je peux vous dire qu’ils ont acheté la moitié des billets pour demain (samedi). Même constat à Rufisque, à Thiès et dans d’autres villes du pays. Ce que nous souhaitons, c’est que cette mobilisation ne se limite pas qu’à la première journée », assure-t-il.

Quelles opportunités pour les joueurs locaux ?

L’objectif de la BAL, explique son promoteur en chef, c’est de promouvoir le basketball en club. Cette idée est venue à son heure car, estime Gallo Fall, il y’avait une compétition similaire à celle de la BAL qui se déroulait sur le continent mais qui n’était pas régulière. Fort de ce constat, NBA Africa, en partenariat avec la FIBA, a voulu, toujours à en croire Gallo Fall, faire mieux en donnant beaucoup d’opportunités aux joueurs locaux. Ainsi, « chaque club participant est subventionné et cet argent revient également aux joueurs, qui auront un salaire minimum. Il y’aura aussi un suivi de certains talents qui se feront découvrir durant la compétition », affirme-t-il.

Saïkou SEYDI

4 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article