image

« CE QUI S’EST PASSÉ À L’ASSEMBLÉE EST INDIGNE D’UNE DÉMOCRATIE MAJEURE », (MACKY SALL)

image

Le président Macky Sall s’est adressé à la nation après l’installation du nouveau Parlement les 12 et 13 septembre derniers. Ce, pour regretter « profondément » les incidents survenus à l’occasion de l’élection du Bureau de l’Assemblée nationale.

« Le spectacle désolant auquel certains se sont livrés dans l’enceinte de la représentation nationale, en détruisant du matériel, en violant la sacralité des lieux et foulant ainsi aux pieds les dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée nationale est d’une extrême gravité ; indigne d’une démocratie majeure et indigne de la confiance du peuple », a-t-il, en effet, déploré, soulignant que « ce n’est certainement pas ce que les citoyens, qui ont voté dans le calme et la transparence, attendent de leurs représentants. »

« Il faut prendre garde », a-t-il ajouté. Poursuivant, il a tenu à relever que « dans un monde exténué par les déchirures de la guerre, de la violence et de l’extrémisme, nous devons mesurer la chance que nous avons de vivre dans la paix, la sécurité et la stabilité ». Avant d’appuyer : « nul n’a le droit de détruire ce legs ancestral, notre bien commun. »

Pour lui, « le choc des idées et des ambitions ne doit jamais nous faire oublier notre vivre ensemble. » Par conséquent, a-t-il tranché : « il nous appartient plutôt de l’entretenir et de le transmettre aux générations futures ; parce que les hommes passent, mais la nation sénégalaise demeure. »

De son côté, a-t-il dit, « en vertu des charges constitutionnelles qui m’incombent, j’ai le devoir de nous rassembler autour de notre bien commun et de notre commun vouloir de vie commune ; parce que c’est mon rôle de garant de l’unité nationale et du fonctionnement régulier de nos institutions ».

Dié BA

16 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article