CÉLÉBRATION DU "GAMOUWAT" : « NDIASSANE PRÊTE À 98% »

news-details
ÉVÈNEMENT RELIGIEUX

Cheikh Abdoulaye Dramé, Secrétaire auprès du Khalife de Ndiassane, El Hadj Cheikh Al Bécaye Kounta, chargé des structures étatiques, fait le point sur les préparatifs du Gamou de Ndiassane, célébré une semaine après celui de Tivaouane. Selon lui, les services de l’Etat ont tenu leurs engagements à « plus de 98% ». Cette année, confie-t-il, par ailleurs, le message du Khalife sera axé sur la crise des valeurs. Il était l’invité du midi de Radio Sénégal.


Les préparatifs, à quelques heures de la célébration du Gamou de Ndiassane

« Je dois, d’abord, rendre grâce à Dieu qui nous a permis de célébrer ce ’’Maouloud’’ communément appelé baptême. Maintenant, les préparatifs vont bon train. On est satisfaits à plus de 98%, d’après ce qu’on a été convenu. Les structures étatiques ont fait de leur mieux pour la réussite de l’évènement. Le Gamou sera célébré le 16 novembre 2019. Ici, à Ndiassane, tout se passe bien. Les pèlerins arrivent des 4 coins du monde, et nous les recevant. Nous attendons demain samedi, le jour J, la délégation officielle (du gouvernement) que nous allons recevoir comme d’habitude. Actuellement, on reçoit, les personnalités, les dahiras, des pèlerins venant de la sous-région (Mali, Guinée Bissau, Mauritanie, etc.), et de la diaspora européenne et américaine. Maintenant, on est en train de voir comment on va les dispatcher dans les différents sites. »

Le choix de célébrer le Prophète une semaine après le Gamou

« La naissance du Prophète Mohammed est célébrée par beaucoup de communautés musulmanes (Tivaouane, Thiénaba, et d’autres), mais Cheikh Bou Mouhammad Kounta, faisant partie de la famille du Prophète (PSL), a choisi de célébrer sa naissance une semaine après pour l’appeler baptême. C’est pourquoi les fidèles l’ont suivi dans cette dynamique ».

Le message du Khalife de Ndiassane

« Le thème de cette année porte sur la crise des valeurs. Donc, Ndiassane a diagnostiqué des solutions pour essayer de voir comment (corriger) certains comportements des gens ».

Vous pouvez réagir à cet article